AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maladresses en tout genre... [Avec Isola]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarCookie Ambulant ♥


Messages : 17
Date d'inscription : 07/09/2012

MessageSujet: Maladresses en tout genre... [Avec Isola]   Lun 15 Oct - 3:30

Le soleil pénétra ma petite boutique, me réveillant par le fait même. Quelques étirements plus tard, j'étais prêt à entamer la journée. D'habitude, c'est-à-dire si je ne sortais pas, celles-ci se résumaient à peu près à la même chose. Rangement, création de quelques bouchées et accueil des clients. Évidemment, il fallait toujours être prêt à créer de nouvelles sucreries afin qu'il y ait quelque chose de frais. C'est donc en croquant un croissant chocolaté encore tout chaud que je trouvai l'énergie nécessaire à ne pas trouver la première tâche fort ennuyeuse. Après tout, cela causerait une réaction en chaîne qui me donnerait alors probablement l'envie de retourner sous la couette au lieu de travailler... Ce qu'il valait mieux éviter. Me faire mettre à la porte du parc d'attraction par simple fainéantise m'empêcherait de voir ma petite sœur et, accessoirement, cela me condamnerait sûrement à mort... C'est en réfléchissant à ceci que je plaçais les divers bonbons et viennoiseries dans la vitrine. C'était un peu plus difficile avec mes gants – qui étaient recouverts de jolis pois multicolores aujourd'hui – mais j'avais l'habitude. Ce ne serait pas vraiment plus facile avec mes mains ordinaires de toute façon... Bon, maintenant que la vitrine principale était décorée de tous ces bouts de sucre, il ne me restait plus qu'un présentoir solitaire en verre à remplir. Il se trouvait dans un coin, non loin de la petite table à deux chaises que j'avais installé dans la pâtisserie. Au cas où que quelqu'un ait envie, un jour, de se taper la discute avec un petit sans-visage sans aucune prétention. C'était sûrement une drôle d'idée, mais ce pays tout entier ne faisait jamais ni queue ni tête. Alors qui fait. Mais je n'avais pas le temps de vous raconter tout cela, je devais faire vite, l'heure de pointe allait arriver bientôt si ça se trouve. On ne sait jamais quand le temps va changer pour passer de la nuit au jour, à Wonderland. Pendant cette tâche importante, la porte s'ouvrit dans un grincement qui fit tinter la petite clochette qui y était reliée. Je relevai la tête, curieux, tentant d'apercevoir le client potentiel qui venait d'entrer dans ma boutique. Le problème, c'est que j'avais oublié ce que j'étais en train de faire... Du coup je me cognai la tête contre l'une des étagères du présentoir dans un bruit assourdissant, réussissant toutefois à rattraper mes petits gâteaux. Une autre personne les auraient sans doute brisés par la même occasion, mais mon doigté pouvait se faire aussi dur que délicat selon ma volonté. C'était nécessaire pour créer ces pâtisseries, après tout. Une fois mes créations déposées dans une assiette, je me retournai vers la demoiselle qui venait d'entrer, malgré un certain embarras qui empêchait mon regard de se concentrer sur son apparence pour le moment. De toute façon, ce n'était pas comme si elle allait le remarquer, n'est-ce pas ? Et si c'était le cas, peut-être qu'un petit cadeau saurait acheter son pardon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarLe petit poisson rouge


Messages : 33
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 26
Localisation : C'est une bonne question...

MessageSujet: Re: Maladresses en tout genre... [Avec Isola]   Lun 15 Oct - 17:54

Le soir laissa place au petit matin qui n’est pas encore ensoleillé il faut l’avouer, quel vie bien étrange que celle qui se fait à Wonderland. La petite aux cheveux ébène avait fait quelque rencontre hasardeuse qui l’avait fait tomber sur des personnes haute en couleur et aussi fou les un que les autres. Avec de tel rencontre elle découvrit des mystères de ce monde farfelu, alors que ça doit faire deux jours et une nuit qu’elle y est, tel que le fait que la nuit puisse précédé le matin pour laisser place au soir, les personnes sans-visages et les acteurs, le « cœur » des Wonderliens… Wonderlandiens ? Elle ne savait toujours pas comment nommer les habitants de ce pays.
Bien qu’elle soit là depuis un petit moment ce n’est que maintenant qu’elle entendit les gémissements de son estomac, la demoiselle avait faim mais heureusement pour elle, elle arriva devant le parc d’attraction et il n’y a jamais manège sans confiserie et autre met sucré ! La seule chose qui pourrai poser problème est le fait qu’elle n’a pas d’argent et ici il devait bien y avoir une money spéciale mais qui sait elle pourrait faire des travaux manuel contre un peu de nourriture.
Le parc faisait foule avec toute ses couleurs, cette ambiance joyeuse et ses rirent qui profusaient ça et là. Alice pourrait elle être ici ? Après tout elle aime bien s’amuser et un parc comme celui-ci serai parfait pour elle… Laissant son propre estomac râler dans son coin, elle s’aventura dans le parc cherchant sa chère cousine. Mais sa fin se faisait trop sentir et elle était bien obligé d’admettre qu’il fallait qu’elle mange et ses recherches qui menait à rien dans un endroit aussi grand. Elle se laissa glisser le long d’un mur par fatigue et ferma les yeux comme pour dormir sans tenir compte de l’attention qu’elle apportait sur sa façon de faire. Cependant même pas quelque minute après son arrêt et un énième grondement venant de son ventre, une douce odeur venait lui chatouiller les narines. Suivant l’odeur sens vraiment regarder où elle allait elle atterrit devant une boutique de viennoiseries. Les yeux brillants, les joues qui rosirent, vous l’aurez compris elle était devant l’un des bâtiments qui la faisait craquée et la rendait vulnérable à aux yeux de tous. Elle essaya de garder son calme et se donna quelque petites tapes sur les joues pour faire disparaitre la couleur avant d’entrée dans ce lieu presque sacrée pour elle. D’un pas feutrée et élégant, elle passa le pas de la porte et par le bruit d’une clochette elle se rendit compte qu’il y avait quelqu’un près d’une des vitrines qui venait de se cogné la tête et qui sauva avec souplesse et rapidité les pâtisseries qui voletait à cause du choc.


- Je suis désolée, es ce que tout va bien ?


On aurait dit qu’elle se faisait vraiment du souci vu de dos mais son regard pouvait la trahir car elle disait ça en regardant les alléchantes et si appétissante petite création que le jeune homme tenait encore à bout de main.

- Je n’aurai pas du entrée ainsi pardonnée moi, vous n’aviez pas encore ouvert je suppose…
(elle venait de voir la bosse que le garçon avait gagné) en plus vous vous êtes cogné par ma faute… il vous faut heu… de la glace ou… un gant d’eau fraiche !

Elle ne savait pas exactement quoi faire car elle n’avait pas de gant, pas d’eau et ne connaissait pas cette endroit. En clair elle paniquait toute seule (et en faisait peut être un peu trop sans le vouloir) cherchant en vain un gant ou de la glace à l’œil mais elle souhaitait vraiment aider le « sauveur » de ces mets qui avaient l’air si délicieux jusqu'à se qu’un bruit … non … un rugissement énorme résonna dans toute la boutique et stoppa net la petite étrangère. Rouge de honte elle n’osa plus se tourner vers le jeune homme qui était encore en mauvaise position…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCookie Ambulant ♥


Messages : 17
Date d'inscription : 07/09/2012

MessageSujet: Re: Maladresses en tout genre... [Avec Isola]   Mar 30 Oct - 22:00

Lorsque la demoiselle s'excusa, je relevai enfin la tête pour lui dire que ce n'était rien. Il y avait de la lumière après tout, n'est-ce pas ? Cela pouvait porter à confusion. C'était un peu ma faute. Cependant, en fin de compte, je ne dis rien, trop surpris. Cette jeune femme était mignonne, avec ses cheveux noirs attachés en couettes, mais ce qui attirait surtout mon regard... C'était ses grands yeux bleus. Un visage que je n'avais jamais vu auparavant... C'était donc une étrangère ? Une étrangère dans ma boutique... Je n'aurais jamais cru voir cela un jour. Certes, il est vrai qu'une rumeur surprenante commençait à se répandre ici et là ces derniers temps, à leurs sujets. Il paraît qu'ils étaient tout de même nombreux à parcourir les rues de Wonderland. C'était donc vrai... ? Voilà une histoire intéressante. Un bruit sourd me sortit toutefois de mes pensées. Son estomac gargouillait. Il semblait impensable de la laisser dans un état pareil, ce serait impensable pour un pâtissier digne de ce nom !

« Vous êtes affamée, on dirait bien. Vous êtes tombée au bon endroit, dites donc ! »

Je lui tendis l'assiette qui avait été sauvée un peu plus tôt, lui présentant des macarons colorés. Toutefois, je ne la laissai pas en prendre un seul, arpentant la boutique de long en large alors que je lui parlais de mille et une choses sans doute dépourvues d'intérêt, qui allaient de questions à propos de la façon dont elle comptait payer ces gourmandises à des explications à propos de la meilleure façon de les manger, celle-ci étant certainement de les laisser tremper quelques secondes dans un verre de lait. J'allai d'ailleurs lui en préparer un en cuisine sur ces mots, lui faisant signe de me suivre, tirant ensuite sur sa main pour l'obliger à obtempérer. Je lui tendis une petite chaise où elle pourrait s'installer confortablement, avant de jeter tous les macarons par la fenêtre. Quelqu'un les dévorerait peut-être ainsi. Je n'en avais cure. Tout de même, on pouvait se demander pourquoi je les avais cuisiné si c'était pour les jeter... Au moins, tout cela l'avait sans doute rassurée sur un point : j'avais de l'énergie à revendre, alors ce n'était pas une petit choc et une petite bosse qui allait m'arrêter...

« Je n'aime pas ces gâteaux, ils sont trop secs. Ils ne méritent pas d'être servis à une invitée. Ceux-ci sont bien meilleurs ! » déclarais-je le plus sérieusement du monde suite à cet acte en guise de simple explication, lui tendant plutôt un cupcake au chocolat que j'avais sorti du four avant de terminer mon rangement. Tout le monde aimait le chocolat, n'est-ce pas ? Pourtant, je laissai tomber le petit gâteau vers le sol, le tout accompagné d'un cri d'horreur, en voyant mon gant rayé glisser dans la même direction. Je réussis à agir à temps, la peau de ma main gauche commençant à se dévoiler... Une fois celui-ci replacé correctement, je reculai, jusqu'au comptoir le plus près qui m'arrêta, me répandant en excuses pendant ce temps, étant habitué à l'idée que la moindre petite erreur serait sévèrement punie. Cependant, peut-être se montrerait-elle clémente, puisqu'il restait d'autres cupcakes qui étaient déjà prêts... Qui sait. Mais quoi qu'il en soit, maintenant, sa curiosité était sûrement piquée... Allait-elle poser des questions... ? Pourquoi fallait-il que je perde tous mes moyens devant cette étrangère, hein ?

« Décidément... Ce n'est pas mon jour... » soupirais-je tristement, m'asseyant finalement par terre pour cacher ma tête dans mes mains comme le ferait un gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarLe petit poisson rouge


Messages : 33
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 26
Localisation : C'est une bonne question...

MessageSujet: Re: Maladresses en tout genre... [Avec Isola]   Jeu 1 Nov - 22:51

Sans comprendre ce qu’il se passait le petit poisson fût emmener par le pâtissier vers ses cuisines en déclarant qu’il ne pouvait pas la laissé affamé mais sans lui tendre les macarons qu’il préféra jeter par la fenêtre. Elle en fit des yeux rond ne comprenant pas pourquoi les jeter maintenant alors qu’il les avait sauvé il y a même pas une minute !

« Je n'aime pas ces gâteaux, ils sont trop secs. Ils ne méritent pas d'être servis à une invitée. Ceux-ci sont bien meilleurs ! »

Dit il en montrant un cupcake chocolaté encore chaud, s’approchant d’elle pour lui donner mais une autre maladresse arriva. Le gâteau tout juste sorti du four faisait une chute monumentale avec le gant du pâtissier qui s’écriait d’effroi. Lala, naïve se demanda qu’il le faisait exprès pour montrer ses réflexe ou s’il était vraiment maladroit comme ça tout les jours. Mais une chose attira sont attention, S’il est vraiment maladroit pourquoi ne retire t il pas ses gants qui le gêne plus qu’autre chose ? Résultat des courses ? Le gâteau chocolaté écrasé à terre et le pâtissier en panique assis derrière le comptoir dans la pièce à côté. Pourquoi une tel réaction, aurait il peur d’un châtiment quel conque ?
Elle laissa avec un dernier regarde triste ce qu’il restait de gâteau et alla rejoindre le pâtissier qui clamait le visage cacher par ses mains que ce n’était vraiment pas son jour. Pour une fois elle le regarda vraiment : cheveux clair, mains emmitouflé dans des gants et derrière eux un garçon, non un sans-visage qui avait l’air triste. Oui elle ne remarqua que maintenant que le jeune pâtissier était un sans-visage comme toute les rencontre quel avait fait jusqu'à là. Isola avait une aversion pour les hommes mais elle ne pouvait s’empêcher de pensé que tout ce qu’il c’était passer pour ce pauvre garçon était de sa faute. Voulant être rassurante sans se montrer …comment dire… comme « une fille normale » elle s’accroupi auprès de lui, une main sur l’épaule du jeune homme et lui dit, en évitant de le regarder dans les yeux… enfin s’il en avait :


- Vous devriez vous calmer, vous jeter bien des macarons par la fenêtre alors un cupcak à terre ne devrait pas vous mettre dans tout vos état.

Oui, tout ce qu’elle avait vu de la main du pâtissier était pour elle un bout de main normale et elle pensait vraiment qu’il avait réagit à cause de la pâtisserie. Comme c’est mignon, elle faisait tout pour être froide mais là elle paraissait attendrissante et naïve à un point qu’on ne saurait dire. Comme quoi, l'habit ne fait vraiment pas le moine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCookie Ambulant ♥


Messages : 17
Date d'inscription : 07/09/2012

MessageSujet: Re: Maladresses en tout genre... [Avec Isola]   Sam 8 Déc - 6:23

Décidément, rien ne se passait correctement aujourd'hui. J'accumulais maladresse sur maladresse ! C'était sans doute la faute de cette fille, d'une façon ou d'une autre. Oui, j'en étais persuadé ! Elle était une étrangère. Elle détruisait les moindres repères posés en ce monde. J'avais donc préféré m'éloigner d'elle pour cette raison, en plus de craindre la mort. Aucun habitant de Wonderland ne devait avoir cette peur ancrée en son cœur et il faut dire que mon propre sort me serait un peu égal si je n'avais pas ma petite sœur. Ce n'était pas pour moi que je m'inquiétais, mais bel et bien pour son bien. Elsa n'aurait aucune chance de retrouver ses souvenirs si je disparaissais... Qui sait ce qui lui arriverait dans ce cas... La cruelle Reine de Cœur pourrait bien l'approcher et l'attirer à son service tel que l'aurait voulu le destin ! Pour le moment, cependant, il semblerait que l'on fermerait les yeux sur mes maladresses, je survivrais donc un jour de plus. Surprenant. Partout où on allait, c'était la même chose, bien que certains acteurs soient plus tolérants : les pions inutiles étaient remplacés, les uns après les autres.

« Vous ne suivez pas les règles du jeu... » murmurais-je de ma voix étonnée en retirant lentement mes mains de ce visage qui n'existait pas, regardant plutôt le sien, rempli de douceur.

Peut-être n'était-elle pas ici depuis suffisamment longtemps pour connaitre ces habitudes répandues parmi tout le monde ? Ou alors était-ce un droit donné aux étrangers ? Quoi qu'il en soit, il semblerait donc qu'il y avait au moins un avantage à être un sans-visage malgré tout ce qu'on pouvait croire. Il n'y avait pas de larmes sans yeux... Mon honneur était donc sauvé. Normalement, j'aurais laissé de côté mes sentiments pour plutôt défendre chèrement ma peau, même contre une fille, mais les circonstances étaient différentes cette fois : j'étais dévasté à l'idée que quelqu'un ait vu mes mains. Il faut dire que j'aurais été dans le même état concernant mes pieds, mais ceux-ci étaient évidemment visibles bien moins souvent... C'était un peu inquiétant. Que me réservait l'avenir ?


« Ce n'était pas le petit gâteau qui m'inquiétait. » laissais-je tomber à l'intention de cette demoiselle.

Après tout, elle devait avoir été témoin de mes réflexes tout à l'heure, à son arrivée, non ? J'aurais pu rattraper ce cupcake maudit si je l'avais désiré. Ce bout de tissu m'avait semblé bien plus important. Pourtant, je venais d'en retirer un, suivant comme toujours mes impulsions, hélas. Voilà. Une personne connaîtrait la seule chose qui me rendait triste que je ne pouvais oublier, peu importe mes efforts. Cette peau hideuse resterait éternellement collée à mes doigts... Moi, je ne pouvais me permettre des contacts rapprochés. Je ne pourrais jamais mettre ma main sur l'épaule de quelqu'un pour le réconforter comme cette fille venait de le faire. Tout ce que je récolterais, ce serait du dégoût. Ah... Pourvu qu'elle ait déjà rencontré un habitant avec des attributs animaux, histoire qu'elle n'ait pas trop peur... Je n'avais pas vraiment réfléchi.


« Je sais. C'est immonde. C'est bien pour cela que je les cache. » soupirai-je, en guise d'excuse maladroite, plaçant finalement mes deux mains derrière mon dos, embarrassé.

Pourquoi lui avais-je montré, au juste ? Pour la rassurer un peu et lui prouver que ce n'était pas uniquement de sa faute si j'avais réagi ainsi... Mais si ça se trouve, elle allait en parler à d'autres ! Et alors, cela allait finir comme ce pauvre Goround, dont tout le monde se moquait du prénom : ce ne serait plus du tout un secret... Orion, tu es un crétin !


Dernière édition par Orion Blackmoon le Dim 6 Jan - 6:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarLe petit poisson rouge


Messages : 33
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 26
Localisation : C'est une bonne question...

MessageSujet: Re: Maladresses en tout genre... [Avec Isola]   Sam 8 Déc - 12:23

Elle sentait bien qu’il y avait un malaise dans l’air, était-ce à cause de son attitude ? C’est vrai qu’elle n’est pas vraiment douée pour réconforter les autres surtout quand c’est des hommes, elle qui a été habituer à vivre entourée de femmes de sa famille. Elle n’avait pas vraiment d’amis dans son monde les jeux qu’elle faisait était essentiellement partager avec ses cousines. Renfermer sur elle-même, elle ne savait pas comment réagir face à un garçon et ceux quelque soit l’âge de la personne qui lui faisait face. Enfant, sénior, jeune homme ou adulte accompli, à chaque fois elle gardait une expression neutre, le regard perdu au loin, ailleurs. Elle avait évité de regarder le pâtissier en face et regardait le mur derrière lui.

Apparemment le pâtissier se sentait vraiment mal, avait elle fait autant de dégâts ? Elle commença à pensée qu’elle n’aurait pas du entrer, qu’elle aurait du continuer de chercher Alice bien qu’elle ne sait pas si sa cher cousine était dans ce monde si particulier. Ses pensées accablantes furent interrompues par le jeune homme qui murmura qu’elle ne suivait pas les règles du jeu. Le regard de l’étrangère se posa finalement sur lui intrigué par ce qu’il disait. Le jeu, mais quel jeu ? C’est déjà à peine si elle se souvenait comment elle est arrivé ici alors le fait qu’il y ait des règles pour elle la dépassait totalement. Certes elle savait qu’il y avait une différence sociale entre les sans-visages et les acteurs mais de la a parler de règle de jeu est totalement insolite. Il arrêta de cacher son visage inexistant et c’était tournée vers elle, sur le coup elle détourna son regard et posa ses yeux sur les gants qui emmitouflaient ses mains.

Il précisa son inquiétude et retira un de ses gants laissant voir finalement la vérité à la jeune étrangère. Elle regarda sa main avec des yeux ronds, lui comme s’il était désolé de montrer cette main inhabituelle ajouta qu’il savait que c’était immonde et que c’était pour cela qu’il les cachait. Les cacher, ses deux mains étaient comme ça ? Elle le regarda en pensent cela mais n’osa pas le dire à voix haute de peur de le vexer alors elle reporta de nouveau son attention sur cette main non humaine mais il les cacha derrière son dos comme honteux de les avoir montré tel qu’elles étaient. Il fallait qu’elle trouve vite quelque chose de rassurant, mais quoi ? Certes ses mains sont assez particulière mais était ce vraiment à cacher ? Sans vraiment réfléchir elle attrapa le bras droit du jeune homme, puis son poignet pour finalement revoir cette main étrange. Elle prit cette main entre les sienne et toucha sa peau lisse, elle était intriguée par la forme et l’aspect de cette main. Quelque chose de flou était dans sa tête mais quoi ? Elle ne le savait pas, elle continua de la regarder et de la caresser du bout de ses doigts. Pour le jeune jeune cela devait être troublant, voir peut etre effrayant de voir une tel réaction de la part de la jeune fille aux cheveux ébènes. La pensée de cette dernière ce précisa dans sa tête :


- Une grenouille ! Vous êtes un homme-grenouille !

Elle lui fit un sourire mais une seconde après elle se senti mal, la pensée qu’elle avait en tête était un souvenir de son monde. C’était un jour ensoleiller, les pieds dans l’eau. C’était une rivière et elle avait une grenouille dans sa main et elle appelait quelqu’un à venir voir, mais qui ? Les visages étaient flous. Elle se tint la tête comme si elle avait une migraine carabinée et s’écroula à terre en appelant sa cousine Alice. Elle s’évanouit à côté du jeune garçon, le visage prit par une douleur invisible. Mais qu’allait-il se passer ? Que c’était il passé ? Pourquoi tout était flou et si douloureux ? Elle ne savait pas et elle ne pouvait pas le savoir, elle était prise dans le jeu et les règles sont les règles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCookie Ambulant ♥


Messages : 17
Date d'inscription : 07/09/2012

MessageSujet: Re: Maladresses en tout genre... [Avec Isola]   Ven 4 Jan - 1:09

La jeune femme se saisit de ma main et je ne pus m'empêcher de frémir à chacun de ses contacts. Que cherchait-elle donc à prouver ? Ou alors ne voulait-elle que me faire souffrir, ayant bien vu mon malaise à propos du sujet ? Si c'était le cas, je le lui ferais payer. Je ne savais pas encore exactement comment je m'y prendrais, puisqu'il n'était pas dans mes habitudes de m'attaquer à des jeunes femmes que j'appréciais bien, mais je lui ferais payer cher cette humiliation, c'était une certitude. Pourtant... J'avais cette impression étrange que ce n'était pas le cas... Son toucher était doux, comme une caresse. Elle n'était pas effrayée ou repoussée ? Je crois que ma surprise pouvait se voir, car j'étais bouche bée. Ce qui était plus surprenant encore, elle avait vu juste quant à ma nature. En tout cas, cela me donnait raison à propos d'une chose : j'avais bien fait de cacher tout ceci, pour me permettre de vivre un tant soit peu normalement, même si le mot « normal » avait une signification un peu étrange à Wonderland... Son sourire doux et agréable me laissa complètement ahuri, mais ce qui fut encore plus surprenant, ce fut ce qui arriva par la suite; elle se prit la tête à deux mains, comme si elle souffrait à cet endroit. Que lui arrivait-il ? Paralysé sous le coup de la surprise grandissante, je ne pus l'empêcher de tomber contre le sol. Cela devait avoir été douloureux. Oh non ! Et si c'était de ma faute d'une façon ou d'une autre, ce qui était en train d'arriver, hein ? Plus personne ne m'adresserait la parole si on pensait que c'était ainsi que j'accueillais les étrangers, pour lesquels tout le monde éprouvait une étrange fascination. Mais s'ils étaient de si faible constitution, je ne voyais vraiment pas de raison de les admirer, pour ma part, sérieusement... Si on oubliait sa réaction de tout à l'heure... Tous les étrangers étaient-ils pareils, ou était-ce plutôt une boite à surprise, comme pour les autres habitants ? Enfin, enfin, ce n'était pas le moment de m'égarer dans mes pensées, sinon cela pourrait très bien ne jamais avoir de fin... Je remis mon gant, incertain de si la peur avait joué un rôle ou non dans cet évanouissement malgré ses airs enjoués. Quoi qu'il en soit, je devais m'occuper de cette fille. Pas facile sachant qu'avant, c'était plutôt ma petite sœur qui prenait soin de moi que l'inverse... Stop. Plus de doutes ! Je pouvais le faire. Non. Je le devais. Elle avait été gentille après tout, pour quelqu'un qui avait vu mes difformités... Ne rougis pas Orion, ne rougis pas ! Allez. Ce n'était pas si difficile; il suffisait d'aller l'allonger sur mon lit pour prendre bien soin d'elle. Ce serait bien plus confortable pour son pauvre dos. Une fois ceci fait, je réfléchis, puis allai chercher une petite serviette d'eau froide à lui mettre sur le front. Cela me semblait être une bonne idée, puisqu'elle avait eu l'air d'avoir très mal à la tête. Je m'assis finalement à ses côtés, bien décidé – pour le moment du moins – à ne pas quitter son chevet. C'était ma responsabilité après tout ! Peut-être aurais-je dû aller chercher cette personne qu'elle avait appelé, cette Alice, mais je ne savais pas où chercher et je ne connaissais pas le nom de cette nouvelle connaissance ! J'aurais dû chercher à le connaitre, ne serait-ce que pour le principe de politesse, oui, j'avais été idiot... Mais je crois que je serais resté de toute façon... Je ne voulais pas la laisser seule...

« Pardon... Ne mourrez pas, mademoiselle, ne mourrez pas, je vous en prie... » murmurais-je, la mine défaite, ne sachant guère que faire de plus.

Allais-je donc finir par causer des malheurs à tous ceux qui m'approchaient de trop près ? C'était une pensée si triste, si désolante... Pourtant, elle ne méritait certainement pas ce sort et je ne voulais pas mal faire... Une nouvelle idée me traversa alors l'esprit. Avait-elle été empoisonnée par mes gâteaux ? Seigneur. Même si je ne savais pas trop comment cela pourrait être possible, si c'était ce qui était arrivé... Je ne me le pardonnerais jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarLe petit poisson rouge


Messages : 33
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 26
Localisation : C'est une bonne question...

MessageSujet: Re: Maladresses en tout genre... [Avec Isola]   Mar 22 Jan - 19:02

Tout était flou dans sa tête elle ne pouvait même plus avoir les quelque détailles de son souvenir qui l’avait mit dans cette léthargie presque instantanée. Plus aucun son, plus aucune couleur puis finalement plus aucune image, rien du tout. Rien à par un vide noir et sans fond qui l’emplissait de tristesse. Pourquoi une telle chose se produisit ? Si seulement elle le savait, mais ce n’était pas le cas et ce n’est pas le garçon qui restait à ses côtés qui le saurait.

Quand elle ouvrit faiblement les yeux accablés par les quelques rayons d’un soleil chaud, elle ne savait plus où elle était. Encore un peu dans ses songes elle remarqua quand même qu’elle était dans un lit, un lit… serait elle rentrer chez elle et sorti de se rêve étrange qu’était Wonderland ? Toujours allongée elle regarda sur le côté droit et vit le pâtissier. Elle n’était donc pas rentrée, elle était toujours ici, dans ce pays inconnu et bizarre, dans cette pièce qu’elle n’avait jamais vu, et avec lui qu’elle avait rencontré un peu plus tôt. Plus tôt certes mais de combien de temps ? C’était impossible à savoir avec ce soleil qui laisse place au matin puis au crépuscule pour entamer une journée chaleureuse qui laisse place directement à la nuit lugubre. Elle se redressa un peu laissant la couette tomber sur son bassin et ses jambes. Dormait-il, ou restait-il là sans bouger ? Après tout comment savoir avec un sans-visage, mais elle fut touché car il était resté là, auprès d’elle bien qu’il ne la connaissait pas. Les gens d’ici sont surprenants mais aussi plein de bonne intension et de gentillesse bien qu’ils restent loufoques. La tête encore lourde elle ne savait plus à quoi elle pensait avant de s’évanouir et se tourna vers les volets entrebâillés. D’un geste anodin elle les ouvrit laissant ainsi les rayons dorés du soleil entrer dans la pièce lui donnant un côté un peu plus vivant. Elle regarda le sans-visage de nouveau, avait il peur de bouger devant elle, à moins qu’il dorme vraiment ?!

Toujours sur le lit elle s’approcha de lui qui était si calme, pensant qu’il faisait exprès de « jouer les statue », la couette poser en un brique à braque silencieux. A quatre patte devant lui, la tête pencher de coté pour essayer de voir quelque chose qui pourrait le trahir, mais rien ne changeait. Elle agita avec délicatesse sa main droite devant le visage du pâtissier toujours rien. Juste une respiration lente et parfaitement normal, elle regarda au niveau de ses mains toujours emmitouflés par des gants et posa par dessus les siennes avec compassion. Elle se souvint qu’il avait frémi à son touché, avait il si peur que ça de montrer ses mains de grenouille ? Ici à Wonderland ça lui paraissait pourtant si logique et naturelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCookie Ambulant ♥


Messages : 17
Date d'inscription : 07/09/2012

MessageSujet: Re: Maladresses en tout genre... [Avec Isola]   Lun 25 Mar - 16:02

Mes prières semblaient rester sans réponse malgré toutes mes bonnes intentions. Le temps passait et pourtant, mon invitée, elle, était toujours immobile, toujours endormie. Cela me laissait un peu pensif. Était-ce donc cela, la mort ? Ne plus jamais se réveiller... Douleur en plus dans certains cas, bien sûr. Dis ainsi, cela semblait si simple, presque agréable. Surtout lorsqu'on savait à quel point cette vie était injuste et remplie de difficultés. Tout le monde était entraîné vers un destin funèbre à cause de cette guerre, autant les acteurs que les sans-visages, même si les seconds étaient bien plus souvent victimes lors des bains de sang... Ou pas. Après tout, nous étions tous sans importance aux yeux des puissants. C'était à se demander si les étrangers ne seraient pas mis en danger, un jour, eux aussi, malgré les règles du jeu... Tout ceci m'avait laissé tellement pensif que je n'avais rien remarqué à propos de ce qui se passait autour de moi. Une erreur terrible dans n'importe quel autre contexte, mais heureusement, dans cette boutique qui m'appartenait, en ce moment et en compagnie de cette jeune dame, cela ne devrait pas avoir de graves conséquences. Ce ne fut que lorsqu'elle posa ses mains frêles et délicates sur les miennes que je me rendis compte que le temps avait passé, par ce simple contact humain, d'un poids contre l'autre. Je bougeai enfin, relevant la tête après avoir observé nos mains l'une contre l'autre, mon regard invisible rencontrant le sien. Cette idiote ! J'avais eu très peur pour elle et elle, elle réagissait comme si de rien n'était ! Mais pourtant, je n'arrivais pas à être fâché, ni même à lui en vouloir... Sûrement parce que j'avais besoin d'une amie, tout simplement, et qu'elle me semblait pouvoir remplir ce rôle. Du moins si je ne finissais pas par l'ennuyer.

« Orion... Orion Blackmoon. C'est mon nom. »

Je lui adressai un petit sourire. J'aurais sans doute été plus à l'aise si cette demoiselle m'avait avoué avoir elle aussi une faiblesse ou une difficulté, aussi mesquin que cela pouvait sembler. Mais elle était une étrangère et les étrangers étaient parfaits... C'était ce qu'on m'avait toujours dit et je n'avais pas de mal à le croire, maintenant que j'avais rencontré cette personne si gentille. Je sentais tout de même une certaine curiosité mêlée d'inquiétude dans ses grands yeux, alors je fis de mon mieux pour lui fournir une petite explication à propos de mon comportement qui devait lui sembler un peu étrange.

« Les traits d'animaux sont supposés rendre mignon et ce... Ce n'est pas vraiment mon cas... Enfin... Je n'aime pas trop en parler... »

Je détournai un peu la tête, bien gêné par tout cela. Pourvu que je ne rougisse pas ! Ce serait bien le comble de l'embarras ! Peut-être que cela ne paraîtrait pas trop, si c'était le cas, au moins, vu que j'avais tourné la tête... Et si c'était le cas... Ah, je sais, je pourrais toujours lui proposer de lui donner un nouveau gâteau, étant donné ce qu'il était advenu des précédents, pour détourner son attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maladresses en tout genre... [Avec Isola]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maladresses en tout genre... [Avec Isola]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» echange en tout genre !
» Images en Tout genre
» Boutiques en tout genre
» Achat d'objets et armes en tout genre
» Hugo Chavez refuse tout pacte avec l’oligarchie nationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart no Kuni no Alice :: Archive RP-
Sauter vers: