AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fabian Romia Terfil Detelina Von Clover, petit roi de trèfle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar♣ Petit roi de trèfle en apprentissage ♣


Messages : 4
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Fabian Romia Terfil Detelina Von Clover, petit roi de trèfle   Mer 15 Fév - 21:09

Il était une fois un petit roi de trèfle et...



Nom : Romia Terfil Detelina von Clover
Prénom : Fabian
Âge : 8 ans !
Arme(s) : Euh...
Groupe : Kingdom of Clover
Rôle : Roi de Trèfle
Aime : Le chocolat et, et... les chats !
N'aime pas : Les devoirs...
Rang désiré : ♣ Petit roi de trèfle en apprentissage ♣


... Son manteau vert.

« Vous voyez Sir, ces vêtements vous vont à merveille ! »
Le petit sir se retourna devant le miroir, observant d'un air perplexe ce long tissu de velours vert qui retombait derrière lui, des vêtements d'une richesse incomparable à tout ce qu'il avait pu voir jusqu'à maintenant et qui, à dire vrai, dépareillaient largement avec son visage d'enfant, ses grands yeux adorables et le fait qu'il ne se tenait pas vraiment comme ce qu'il devrait être. Ça y était, le petit Fabian était devenu le Roi du Royaume de Trèfles, Romia Terfil Detelina Von Clover Fabian. Il se retourna à nouveau, s'approchant un peu plus du miroir sous le regard attentif du serviteur.

Il porta ses petites mains pâles et hésitantes sur son reflet, comme pour s'assurer que ce n'était pas une autre personne. Deux grands yeux d'un bleu tirant sur le cyan le fixaient en frémissant légèrement, une pâle petite lueur pétillant au fond de ce regard timide et hésitant, leurs paupières s'ouvrant et se refermant plusieurs fois pour lui confirmer que ces grands cils étaient bien les siens, que c'était bien à présent son visage et pas celui d'un quelconque autre acteur. On aurait pu le prendre pour un étranger, un rôle mineur, peut-être juste un enfant qui avait mis son nez là où il ne fallait pas, mais de fait il n'était rien de tout cela, et ces deux grands iris brillants qui le toisaient étaient bien les siens.

Il porta alors ses main à son visage si propre, sa peau d'enfant si pâle, mais si propre vraiment ! Lui qui avait passé le plus clair de son temps avant cela à courir partout n'avait jamais été si soigné, mais oui ce joli visage rond et si brillant était bien à présent le sien, qu'il le veuille ou non. Il était évident que ces traits fins mais toujours bien jeunes et gardant la courbe du visage d'enfant lui appartenaient, que ces deux joues légèrement teintées de rouges par le peu d'aise qu'il ressentait à se retrouver dans un tel royaume, oui tout cela avait toujours été là, mais jamais vraiment dans un tel état proche de la perfection aux yeux de l'enfant.

Fabian loucha alors un peu sur une des mèches de cheveux qui retombait juste au dessus de ses yeux. Sa frange avait été aussi soignée que le reste, pas de doute ces cheveux d'un brun si clair qu'ils en paraissaient blond, que dis-je, qu'ils en étaient presque d'un blanc tirant sur l'argenté étaient une fois de plus bien les siens, et malgré leur tendance à toujours mécher autant et à ne pas sembler vouloir garder leur place il fallait avouer qu'ils avaient été soignés à merveille pour son arrivée sur le trône. Il rabattit cependant la main sur cette mèche qui semblait persister à vouloir rester dresser sur le haut de son crâne : il avait beau la lisser, l'aplatir, non, au final il avait beau faire cela sur toute sa chevelure si claire cela revenait au même et ses cheveux se redressaient toujours légèrement. Il était encore un enfant, sa coiffure ne serait pas si facilement domptée, surtout s'il continuait de bouger et courir en tous sens comme il le faisait avant. Après tout, être Roi l'empêchait-il de s'amuser ?

Il se retourna vers le servant en relevant les bras vers lui d'un air perplexe ; oh oui, il était vraiment petit par rapport à cet homme, mais pas si petit par rapport à d'autres. On pouvait parfois le voir plus âgé qu'il ne l'était, il pouvait en effet paraître parfois plus grand que la moyenne des enfants de son âge, c'est peut-être pour cela aussi que ces vêtements lui vont si bien, mais de fait il n'avait que huit ans, bien trop peu pour être certain qu'il soit en âge d'être acteur, alors pourquoi lui ?

Le garçon adressa une petite bouille méfiante, l'air tout simplement mal à l'aise, à son nouveau servant. Il n'avait vraiment pas envie de garder ces magnifiques vêtements de soie et de velours d'un vert éclatant sur lui, c'était bien trop riche pour ce qu'il était. Il était encore si petit, si mince et si fragile, pourquoi devait-il remplacer de sitôt un roi ou une reine sans doutes d'une puissance inégalable sur un trône de toute évidence trop grand et large pour un si frêle enfant ? Mais le servant répondit d'un sourire respectueux, s'éloignant de ces fins bras si inoffensifs pour sortir et laisser ce jeune homme seul admirer ce qu'il était devenu.

Fabian baissa la tête avec un léger soupire, regardant ses doigts. Des doigts toujours fins. Et bien oui, après tout, il était fin en tous points, alors pourquoi pas ses doigts et ses jambes également ? Il aurait pu devenir pianiste avec de si longs doigts fins, mais de toute évidence il n'y faisait pas assez attention, et il y restait encore quelques marques de sa précédente vie de simple sans-visage naïf et insouciant qui courait dans les rues avec les autres enfants pour trouver la meilleure cachette ou fuir le loup.

Il fit quelques pas hésitant en regardant avec méfiance cette pièce immense. Si grande, si... Au fur et à mesure qu'il avançait cela le paraissait moins. Mais son regard restait terne, si las : oui, il savait pertinemment que si tout paraissait moins grand, c'était bien de son propre fait, car en effet depuis qu'il était monté sur le trône il avait découvert bien des avantages, comme de changer l'heure, d'avoir des armes à feu... Et de pouvoir grandir à volonté, et prendre une forme qui était plus adéquate à son rang de roi.

Il se posa sur le lit avec un soupire en regardant ses grands jambes si fines, ce corps si élancé et différent qui pourrait être officiellement le sien dans plusieurs années et qui n'était peut-être qu'une illusion. Une illusion qui de fait pouvait être parfaitement touchée. Il tâta son visage si fin et mature, fit le tour de ses fins yeux toujours aussi clairs du bout du doigt et joua d'une mèche de cheveux. Oui, cet homme de peut-être une vingtaine d'années si ce n'est plus c'était bien lui. Mais il n'était en rien différent dans sa tête, c'était toujours un enfant...

Quelqu'un frappa à la porte. Fabian releva la tête, prenant un air surpris, et bondit au bas du lit ayant déjà retrouvé sa forme normale. Il ne prit pas la peine de donner la permission à celui qui devait être derrière la porte d'entrer : son visage s'illumina tel un rayon de soleil. Tant d'expressions si visibles sur son visage, était-ce correct pour un Roi ? Peu importait, si c'était pour ceux qu'il aimait de son entourage...


... Son air naïf.

« Sir, revenez ici ! »
Fabian traversa le couloir aussi vite qu'il le pouvait, les servants commençant à avoir sérieusement du mal à le suivre. C'était que l'enfant courrait vraiment vite ! Il était hors de question pour lui de se faire attraper comme ça, il était le roi de trèfle sans-gêne et respecté malgré son caractère d'enfant, il le resterait ! Il resterait ce jeune homme vivant et joyeux, et cela juste du fait qu'il avait à présent tout pour lui. Il avait droit à tout, alors pourquoi s'en priver ?

Notre jeune roi est un garçon plein de vie qui n'a de cesse de courir et rire à longueur de journée. On ne l'épuise pas si facilement, c'est peut-être justement lui qui épuise le plus les autres. Il était fort et vigoureux, toujours plein d'une énergie inépuisable. Même s'il n'était pas musclé, il restait très vif et résistant et on ne l'arrêtait pas comme ça, autant physiquement que mentalement, mais d'un autre côté ses coups de fatigue également étaient plutôt violent et on le retenait difficilement éveillé quand ses paupières commençaient à tomber ; le roi a tous les droits, c'est ainsi que le garçon a appris, alors si le roi a sommeil, qu'il dorme !

Il a appris à être d'un égoïsme assez impressionnant, il a su diriger ses pensées assez rapidement vers ses propres intérêts et ne penser qu'à lui-même, puisqu'il ne trouve pas nécessaire de trop porter attention à autrui puisque son bien est le bien du royaume. S'il se fait plaisir, le royaume ne s'en portera que mieux. S'il peut tout avoir, alors autant en profiter ; et puis de toutes façons, il n'a encore fait aucun mal à ses sujets, tout a toujours été pour le mieux pour tout le monde.

Coup de chance ? Pas réellement, on ne peut pas dire que notre cher Fabian ait une chance incroyable. Le voilà d'ailleurs qui s'étale de tout son long en plein milieu du couloir à cause d'un caillou invisible. En réalité, le bien de son royaume est surtout dû à une certaine femme qu'il apprécie beaucoup et qui le force à travailler. Si Fabian est un enfant qui préfère aller jouer que de faire son devoir, comme tout enfant cela va de soi ou comme toute personne tout simplement, il y a pourtant toujours cette personne derrière lui pour le tenir bien actif sur son travail.

Mais Fabian reste très astucieux et a de bons réflexes. Les servants ne l'auront pas comme ça s'ils apitoient si facilement sur le sort de ce pauvre enfant qui pleure à présent devant eux. Pleurer ? C'est beaucoup espérer de ce jeune Roi ; il aurait presque pu être comédien ! Il arrive parfaitement bien à trouver les bons gestes et les bons mots pour échapper aux autres, même si sa tacticienne trouve toujours le moyen de le percer à jour. Que voulez-vous, on ne peux pas tromper tout le monde.

Et évidemment tout le monde ne tombe pas dans le panneau, mais les réflexes sont toujours là pour échapper d'un bond à ceux qui s'approcheront de trop près. Comme dit plus tôt le petit roi est très vif autant physiquement que mentalement, il calcule très rapidement quand quelque chose peut tourner en sa défaveur et... prend très rapidement ses jambes à son cou pour se retrouver à nouveau poursuivit un peu partout lorsque son devoir l'appelle.

Mais pour rien au monde il ne s'arrêtera si facilement, le roi du royaume de trèfle est en effet un jeune homme très têtu qui sait ce qu'il veut et veut l'avoir, un point c'est tout. Oh, non, le petit roi ne prône pas la violence et la barbarie, trancher des têtes très peu pour lui ce serait plutôt le genre de son Alter Ego, la grande Reine de Cœur. Non, lui se contentera de manifester son mécontentement, et les serviteurs feront le reste. Ce qui arrivera ? Peu lui importe, c'est sa Vivane qui s'en occupe !

En parlant d'elle, voilà son bureau qui paraît un peu plus loin. Le visage du petit roi s'illumine aussitôt. Ce que pense Fabian est toujours très visible sur son visage tant qu'il ne fait pas le comédien. Et à dire vrai, il a la plupart du temps des expressions innocentes d'enfant : large sourire, bouille déçue, boudeur... Il n'y a que quand Viviane lui parle sérieusement de travail qu'il peut prendre un air plus impliqué. Oui, Viviane est un peu le centre de ce petit roi.

En quoi est-elle si importante ? Le petit roi ne peut tout simplement rien faire sans elle. Est-ce qu'il est amoureux d'elle ? Pas le moins du monde, il est juste jaloux ! Jaloux de nature, parce que c'est sa Viviane, voilà tout, ce qui provoque la plupart du temps de sacrés problèmes, surtout du côté de ce Nightmare que la demoiselle aime tant et envers lequel le petit Roi se montre plus que insuportable ; serait-ce pour cela que le succube l'évite ? Fabian arrive alors en courant devant la porte du bureau de Viviane, grand enfant qu'il est prêt à la déranger pour un peu de son attention mais... Il fronce les sourcil lorsque quelque chose semble le retenir à quelques centimètres de la porte.


« Allons Sir, il est temps pour vous de faire votre devoir. »

Fabian lève un air indigné vers son sujet qui le tire loin du bureau de la tacticienne. Et voilà la journée partie pour se faire d'enchaînements de caprices d'enfant...

« VIVIAAAAAAAANE ! »

... Et de cris.

... Son puissant Royaume.

Il était une fois, dans le Royaume de Trèfle, une famille des plus normales : Un père travailleur et impliqué dans la joie de sa famille et une mère qui s'occupait avec plaisir de ses deux enfants, sa fille qui était devenue une jeune femme responsable et prête à prendre son envol, et son fils, un jeune garçon joueur et vivant qui avait le contact facile et de bons amis. Cette famille n'avait qu'une particularité qui la différenciait des autres que vous pouvez connaître : ils n'avaient pas de visage. En effet, cette famille vivait à Wonderland, au Royaume de Trèfle, en parfaite harmonie avec leur milieu, sans jamais se plaindre de quoi que ce soit ; le père avait un travail qui lui plaisait, la mère aimait s'occuper de ses enfants, la fille rêvait de son avenir, le fils vivait joyeusement avec les enfants du village et, de son contact facile, n'avait aucune difficulté à se faire des amis.

Pourtant, un jour, leur rôle les rattrapa. Ou plutôt, le Rôle de Roi vint frapper à leur porte. En ce temps-là, le Roi de Trèfle avait fini par abandonner le trône suite à une guerre malencontreuse de laquelle il n'avait pas pu ressortir en bien bon état. Enfin, c'est ce qui était dit, mais tous savaient le résultat de cette horrible bataille : le dernier roi avait été tué par manque d'attention face à ses adversaires. Mais le jeu ne pouvait s'arrêter ainsi, tout n'était pas fini. Il devait y avoir un nouveau roi, et telle était la triste réalité en ce temps-là : le fils de cette jolie famille devait quitter son nids, ses amis, sa vie d'enfant pour devenir roi, accepter la couronne, le pouvoir, et son nouveau visage en tant qu'acteur de ce grand jeu.

C'est ainsi qu'à à peine six ans, le jeune Fabian devint Fabian Romia Terfil Detelina von Clover, le nouveau roi de Trèfle. Il avait beau ne pas souhaiter ce rôle, celui-ci s'était attaché à lui comme un boulet et il ne pouvait rien faire pour revenir en arrière. Il devait juste faire son devoir, jusqu'à-ce que mort malheureusement s'ensuive, qu'il oublie tout et revive pour la première fois sans la moindre mémoire de son passé avec sa famille, ses parents, sa sœur... Il était abandonné au milieu d'une bataille horrible.

Est-ce pour autant que l'histoire du jeune roi sera si triste et sinistre ? Non, loin de nous cette idée, car en effet le petit roi n'était pas seul. Il était monté sur le trône dans le but de diriger tout en royaume, le Royaume de Trèfle, accompagné d'une sorte de "nouvelle famille" pour lui. Rappelez-vous : notre petit roi a le contact très facile. Il réussi à trouver un ami proche, quelqu'un en qui il pourrait avoir confiance, parmi les domestiques de son château. Un autre domestique, plus sévère, s'occupait de son éducation pour éviter que ce rôle si important lui monte à la tête. Et enfin, et surtout...

Le petit roi, en montant sur le trône, eut bien des gens autour de lui. Mais celle pour laquelle il donnerait tout, celle pour laquelle il a finalement accepté de rester, c'est sa très chère tacticienne, Viviane. Est-ce de l'amour ? Non, non, bien sur. Rappelez-vous : notre petit roi n'avait que sept ans quand il est monté sur le trône, et il s'est écoulé moins d'une année depuis. Aujourd'hui, du haut de ses huit ans, s'il aime tant Viviane, c'est parce qu'elle ressemble tant à sa sœur. Elles ont le même âge. Enfin, pour le petit roi ; il ne sait pas encore que la demoiselle est la sœur aînée du vénérable Julius qui vit depuis tant d'années. Sans doutes le sait-il, mais pour lui la demoiselle a l'apparence d'être sa grande sœur, et elle s'occupe si bien de lui, eh bien... Eh bien qu'il a fini par la considérer comme tel et à vouloir la protéger. Un peu trop sans doutes.

Et il vécurent heureux mais n'eurent pas le moins du monde d'enfant, pas encore : notre petit roi a aujourd'hui huit ans et est parfaitement conscient de ses pouvoirs en tant que roi de Royaume de Trèfle. Il est peut-être encore un enfant dans son esprit et sa tête, moins souvent dernièrement dans son corps puisqu'il peut en effet grandir pour avoir l'air d'avoir vingt ans, mais il travaille pour son Royaume. Si tenté que quelqu'un l'y pousse un peu...

Le petit cachotier derrière l'écran



Pseudonyme : Fabian ou Migaël.
Comment avez-vous connu le forum ? : ^^
Double Compte : Wonderland
Autre : ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar♥ Reproducteur de Sexy-Lulu ♥


Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2012

Feuille de personnage
Arme: Cartes de tarots ayant la capacité de se transformer en divers armes
Qui est tu en quelques mots: test
Relations:

MessageSujet: Re: Fabian Romia Terfil Detelina Von Clover, petit roi de trèfle   Jeu 16 Fév - 17:33

Non je te valide pas méchant petit roi qui me martyrise moi pauvre petit pantin inoffensif ou presque
Je plaisante, bon jeu ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fabian Romia Terfil Detelina Von Clover, petit roi de trèfle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart no Kuni no Alice :: Archive Présentations-
Sauter vers: