AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Éméric Chevalier - Quand vous hante une folie du nom de... Lucyfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar~Cible d'un pantin déréglé~


Messages : 10
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 21
Localisation : Dans mes vêtements aux dernières nouvelles... Enfin je crois. O_o

MessageSujet: Éméric Chevalier - Quand vous hante une folie du nom de... Lucyfer   Ven 17 Fév - 23:11

Éméric - Lucyfer



Nom : Chevalier
Prénom : Éméric / Lucyfer
Âge : 17 ans / 3422 ans ? À la louche hein.
Arme(s) : Aucune, heureusement... Les écharpes, ça compte pour étrangler ?
Groupe : Étrangers
Rôle : Ben... étranger.
Aime : D'un côté ce jeune homme aime le calme et la douceur, de l'autre cette folie jouis de ce qui est lié à la mort...
N'aime pas : Disons qu'ils ne s'apprécient ni l'un ni l'autre et que quand l'un n'aime pas ce qui fait peur l'autre n'aime pas les gamine et... les homosexuels. =_=
Rang désiré : Pourquoi on me le demande encore ? J'ai pas le choix de toutes façons depuis le temps... -_-'


Qu'il est mignon !

Mignon ? C'est une bien belle façade en effet... Un démon dans un réceptacle au visage angélique. Comment songer un seul instant que ce jeune d'à peine 17 ans qui doit en paraître 12 possède en lui un monstre assoiffé de meurtre ?

On le regarde, aussi longtemps que l'on veut. A part cette lueur méfiante dans le regard et cette air qui se veut menaçant, le jeune Éméric a tout d'un simple enfant innocent. Il n'est en rien dangereux, c'est un chien qui ne mord pas, qui fuit la queue entre les pattes. Ou un chat qui a beau miauler aussi fort qu'il le veut n'attirera jamais l'attention sur lui. Il semble si fragile et si seul qu'il est difficile de le voir autrement que comme un animal appeuré, sur la défensive ; il n'a vraiment rien pour impressionner, rien qui fasse qu'on le regarde d'un oeil autre qu'attendri peut-être à la large limite... Son visage est plutôt rond, par rapport à la moyenne de ceux de son âge, et présente les traits fins des plus jeunes. Il est très difficile de trouver précisément son âge, car il paraît vraiment si jeune... Et même dans sa manière de penser, rien ne donne vraiment l'impression qu'il a plus de la treizaine pour tout dire. En outre, ses joues arrondissent encore plus la forme de son visage, et les traits de son nez et de ses lèvres sont si fins qu'on l'imagine encore tout jeune. Ses yeux au contraire plutôt ronds lui rendent difficile la tâche d'avoir un regard méchant, avec leur clarté et leur innocence dans ce profond regard émeraude.

Mais pourquoi un si jeune garçon tente-t-il d'impressionner, d'éloigner ? Il semble constamment sur ses gardes, comme s'il craignait de se briser. Remarquez, cela n'étonnerai personne : plus petit que la moyenne, il présente un manque considérable de force. Suite à son proche passé de prisonnier, il a perdu beaucoup en muscle, en résistance... Il est devenu bien plus maigre que la moyenne, semblant légèrement en sous-poids, et si fragile qu'une chute d'une hauteur à peine considérable lui suffirait sans doutes à le blesser, si bien qu'il en est devenu d'autant plus prudent, préférant garder ses distance, rasant les murs ; le voir dos à ces géants de pierre que sont les murs des rues de sa ville lui donne encore plus l'apparence d'un insecte prêt à se faire écraser.

Il a la peau extrêmement pâle à première vue, mais ce n'est pas grave, après tout ce temps il recommence peu à peu à aller vers le soleil. Lui qui ne se sent à l'aise que dans des endroits étroits et sombres pour réfléchir et n'être vu de personne, petit à petit s'est décidé à découvrir un peu plus tout ce qui l'entourait et reprend peu à peu des couleurs. En outre Éméric est également très sensible et rougit souvent à vue d'oeil pour une raison comme une autre, ne serait-ce que parce qu'il a regardé un peu trop longtemps quelqu'un ; on ressent aisément dans ses gestes hésitants et discrets qu'il est plutôt craintif et extrêmement timide, et si on est un peu observateur on remarque également qu'il tremble toujours légèrement, facile de supposer et même je dirais de confirmer que ce jeune homme est pour tout dire un froussard, évidemment...

Mais il a parfois de quoi attendrir, même si ce n'est pas vraiment la meilleure arme puisque beaucoup chercheront plutôt à le tuer dans ce monde il faut croire. Ses grands yeux ronds qui lui donne un air innocent ne lui serviront à rien ici auprès de personnages tels que Ace sans doutes. Il a toujours une lueur d'inquiétude dans le regard, même lorsqu'il peut sembler rassuré il garde ce petit côté soucieux dans ses grands yeux émeraudes ; même ses sourires semblent toujours un peu pâles sur ses fines lèvres tremblant toujours un peu lorsqu'il prend la parole de même que sa voix douce et timide, comme s'il craignait des représailles de la part de celui duquel ses paroles atteindrait le creux de l'oreille... Il est si prudent et craintif qu'il tombe du coup énormément d'ailleurs, d'où les quelques égratignures qui peuvent parfois border son visage.

Pourtant, il n'y a pas que sa maladresse qui explique les blessures sur le visage et le corps du garçon ; un esprit bien plus malveillant et bien moins prudent se cache en ce garçon. S'ils avaient dans le monde réel une apparence tout à fait semblable en tous points, à part leurs expressions, depuis qu'ils sont tombés dans cet autre monde l'autre esprit qui a investi le corps du garçon quelques temps plus tôt semble avoir été touché d'une quelconque "magie", ou plutôt une sorte d'anomalie dûe à l'effet d'amplification de l'illogisme dans le monde de Wonderland, si bien que les apparences des deux jeunes hommes sont maintenant quelque peu différentes pour ne pas dire... opposées.

Enfin, parler de jeune homme pour cet esprit fou c'est plutôt étrange : celui qu'Éméric nomme Lucyfer, en effet, n'en est pas à son premier réceptacle ainsi qu'il le dit. Certes il aurait déjà investi bien d'autres personnes avant Éméric et n'a pas changé ses habitudes avec le rouquin, semblant même s'amuser à préciser que, comme tous les autres qui l'ont précédé, il mourra très jeune... Des pensées bien sombres, c'est exact, mais c'est ainsi que fonctionne Lucyfer, aussi cela n'étonne plus personne que le regard qu'aborde le rouquin soit particulièrement mauvais quand cet esprit prend le dessus. Il y pétille toujours une lueur étrange, entre l'amusement d'un enfant qui a trouvé un nouveau jouet et les mauvaises pensées d'un assassin, jamais vraiment sincère et à la fois toujours direct. Accompagné d'un petit sourire hautain ou d'une moue agacée, ce regard d'une profonde couleur améthyste décrit parfaitement le personnage que se trouve être le grand Lucyfer, prince des enfers.

Enfin, prince des enfers, c'est une bien belle apelation pour ce qu'il est. Malgré le fait qu'il apparaisse bien plus résistant que son réceptacle - en effet Lucyfer présente une musculature plus confirmée et semble en bien meilleure santé - il n'en reste pas moins des plus faibles physiquement. Il prétend que cela est dû au fait qu'il a investi, avant tout, le corps de Éméric, et si en arrivant à Wonderland plusieurs de ses anciennes vies ont influencées sont présent corps, il n'en reste pas moins plus influencé par le corps d'un gamin de 17 ans faible et sans la moindre utilité. Aussi, malgré sa taille bien plus convenable que celle du garçon, il reste plus grand que large en effet, ses articulations plus particulièrement semblant trop fines la plupart du temps et son corps étant très visiblement plus souple qu'il n'est fort, on le remarque évidemment à sa manière de se mouvoir plus prudente et sinueuse qu'affirmée.

Lorsqu'il prend le dessus à présent qu'il est à Wonderland, certains autres détails du corps d'Éméric semblent changer : son visage devient bien plus fin et plus mature, ses traits prennent un peu plus d'agressivité mais à la fois gagnent une certaine féminité qui semble particulièrement agacer Lucyfer, détestant plus que tout de ce fait attirer l'attention des hommes dont il déteste la compagnie quand ce n'est pas pour parler guerre, chaos et mauvaise augure. Son regard, ainsi que précisé plus tôt, passe du vert émeraude éclatant au sombre violet améthyste, et s'affine très largement pour donner ces yeux menaçants, parfois qualifiés d'yeux de vipère il faut l'avouer. Bien plus grand qu'Éméric puisque atteignant au moins la moyenne cette fois-ci même s'il ne la dépassera sans doutes pas du fait de la petite taille de son réceptacle, il se tient de manière bien plus désinvolte que son autre lui. Entre l'un qui se fait le plus petit possible, se tenant droit comme un piquet et l'autre qui se tient le moins droit possible pourvu que ce soit confortable, il est aisé de faire la différence entre l'un et l'autre, même quand Lucyfer prend le contrôle du corps tout en gardant l'apparence de Éméric. [Il est à savoir que Lucyfer ne peut prendre l'apparence de son réceptacle que tout au plus une ou deux heures.]

Pour ce qui est du style vestimentaire, les deux jeunes hommes ne sont pas difficiles, même si Lucyfer fait visiblement très attention à comment il se retrouve habillé quand il prend le dessus. Éméric est innocent et naïf et porterait n'importe quoi pourvu que cela reste très pudique ; il favorise évidemment donc les vêtements larges qui cachent un maximum son corps et porte donc la plupart du temps un pantalon trop grand pour lui, un gilet chaud par dessus son débardeur et enfin une courte écharpe. Il ne se sépare jamais de cette dernière : en effet, une large cicatrice barre son cou. Il la cache le plus souvent, comme n'aimant pas ce dont elle proviendrait... Lucyfer, au contraire, prend un malin plaisir à l'exposer comme une balafre de guerre, préférant porter l'écharpe sur une épaule ou autour du poignet. De même, il n'aime pas être trop chaudement couverte et la plupart du temps porte le gilet d'Éméric autour de la taille ou sur le bras quand elle n'est pas tenue sur une épaule. Mais on reconnaitra surtout Lucyfer à un détail : si Éméric porte toujours des bottes par dessus son pantalon, son autre lui déteste les chaussures au plus au point et s'en débarrasse souvent, préférant marcher pieds nus, quand il ne garde pas les chaussures dans les mains pour s'en servir comme arme à distance. Après tout, tout est utile quand il s'agit de blesser...


T'es un tordu toi.

Pour être tordu, Éméric l'est plutôt deux fois qu'une. Pour être précis, si d'un côté on remarquera surtout le fait qu'il est désespérément froussard et inutile, on verra de l'autre côté une personalité bien distincte et problématique en Lucyfer.

Éméric est un jeune homme aimable et timide. Plutôt distant, il craint de poser des problèmes avec Lucyfer et préfèrera donc la solitude au risque que les autres se mettent à le détester. Mais Lucyfer est celui qui a le mieux réussi à faire un portrait de ce genre de situation qui peut nous permettre de mieux étudier ce comportement d'Éméric : « Ce gosse est le pire des égoïstes, et de loin. S'il a si peur de faire mal aux autres, c'est pas parce qu'il se soucie d'eux, bien loin de là ! Ce morveux a peur que ça se retourne contre lui. Il a vécu dans une famille si tordue que tout ce qu'il a retenu c'est que quand on vous aime pas on se venge en vous faisant du mal. Crois-moi, ce minable n'a pas peur qu'il t'arrive le moindre mal parce qu'il passe le plus souvent son temps à se soucier du mal qui pourrait lui arriver à lui, s'il accepte la compagnie de quelqu'un il se basera surtout sur un argument de taille : la force de cette personne, parce que plus il - ou elle hein chuis pas tout à fait misogyne non plus les d'moiselle, je sais qu'il y en a qui savent frapper quand elles veulent - a de la poigne, et moins il a de chance qu'il lui arrive du mal et qu'un problème vienne détruire son quotidien en le menant dans le danger.

Tu vois ? Il est si inquiet de ce qui pourrait lui arriver qu'il préfère que ce soient les autres qui aient des problèmes plutôt que lui, il est si méfiant qu'il croit que tout tourne au danger à tous les coins de rues ! S'il savait que Wonderland était un monde de guerre il ferait sans doutes une crise cardiaque... *soupire* Sérieusement, vous croyez qu'il s'est pas encore suicidé pour quoi ? Y'a trois raisons précises : d'abord avant il avait sa famille et le seul moment où il en a été libéré c'est pour se retrouver enfermé dans une pièce sombre dans laquelle il était totalement en sécurité et dont il préférait la place restreinte et la douce obscurité à l'idée d'une mort dont il n'est même pas sûr d'en ressortir en paix. Ensuite, il est évident que cette mauviette a tellement peur, est si froussard et inutile, qu'il n'a même pas eu le courage de se pendre, kuh kuh... Et enfin... tu ne le devines pas ? Ce minable cherche une main assez forte pour le tenir debout et un dos assez large pour lui servir de pare-vent, j'ai peut-être pas la gueule à l'emploi mais il est évident que cet insecte pense le contraire !

Il est faible, craintif et égoïste, c'est tout ce qui fait le caractère de cet idiot. » En effet, c'est tout ce que peut y voir quelqu'un qui lui-même craint cette idée de faiblesse... Toujours est-il que le sentiment répété de crainte du jeune homme et sa faiblesse sont en effet ce qui le caractérise le plus et son égoïsme est sans doutes la seule chose qui peuvent à minima les justifier. Mais malgré tout Éméric ne se résume pas seulement à cela. Il reste un doux rêveur, innocent et naïf, trop gentil au fond pour oser dire ce qu'il pense. Mais est-ce vraiment dû à sa gentillesse ou est-ce cet égoïsme qui cause sa crainte d'être en danger qui a alors provoqué ce côté inquiet pour les autres ? A dire vrai, Éméric est le principal inventeur de ce côté égoïste, Lucyfer n'ai fait que le pousser plus y penser encore, au point qu'il semble obnubilé par ce défaut qui le caractérise tant et panique dès que quelqu'un émet l'hypothèse d'avoir été mis en danger par un de ses actes. Il faut avouer que le rouquin craint autant l'idée d'être en danger que celle de rendre triste un de ceux qui l'approche, à croire qu'il ne sait pas choisir entre lui et les autres.

« Ce rouquin est un petit indécis », disait une de ses voisine quand il habitait encore avec ses parents. « C'est un garçon bizarre qu'il vaut mieux ne pas approcher. Il semble avoir plus peur de se soucier de quelqu'un qu'autre chose, et comme il passe son temps à se soucier de tout il finit par paniquer ! Il s'est enfermé chez lui si longtemps que je ne sais même pas si il est encore vivant, mais si c'est le cas il vaut mieux ne pas le déranger, il n'a pas des pensées bien claires et pose des questions pas nettes. Vous ne vous rendez pas compte ?! Il a demandé à ma petite Sophie qui a à peine un an de moins que lui si elle avait déjà pensé à se tuer ! Ce gamin est suicidaire, y'a pas, je comprend pas comment des personnes aussi adorables que Marianne et Alexandre peuvent avoir engendré un enfant aussi étranger et malsain. » « Mais maman, Éméric m'a juste demandé ça parce qu'il s'inquiétait depuis que Damien lui avait parlé des suicides... » En effet, le côté soucieux du rouquin agit de manière différente sur chaque personne, et c'est sans doutes une des raisons pour lesquelles Lucyfer dit ne jamais s'ennuyer avec ce réceptacle, même si souvent il prétend qu'il aurait préféré quelqu'un de plus sûr de lui et surtout moins faible et pleurnichard.

Pleurnichard ? Oui : Éméric est extrêmement sensible avant tout, c'est sans doutes ce qui le pousse à se soucier de tout, ceci se combinant évidemment à son passé a fait ce garçon trop inquiet qu'il est aujourd'hui. Il est très facile de lui faire ressentir diverses émotions, même si le seul à avoir réussi à l'énerver vraiment est Lucyfer. En effet, Éméric craint trop les représailles des autres s'il venait à se mettre en colère contre quelqu'un d'autre, mais il n'a pas peur de s'énerver contre Lucyfer tant qu'il sait qu'ils ont mutuellement besoin l'un de l'autre. En dehors de cela, vous pourrez voir Éméric dans toutes sortes d'états : triste, terrifié, gêné, paniqué sans aucun doute très souvent... Il faut dire que pour cela Éméric sait se débrouiller tout seul. « Je n'ai jamais compris », disait souvent sa mère, « pourquoi un garçon aussi prudent que lui réussi à se faire tout seul des frayeurs pas croyables. Il suffit qu'on émette une hypothèse pour qu'il invente les pires scénarios catastrophes qui soient ! S'il n'avait pas tant peur de sa propre imagination, il serait un formidable écrivain de livres post-apocalyptiques ! »

On dit souvent cela avec le sourire, mais il est vrai qu'Éméric finit par inquiéter les autres à force de s'inquiéter et fait peur à son entourage quand il se fait lui-même peur. Enfin, selon la situation : il lui arrive souvent de se faire peur à lui-même en se rappelant qu'il a une ombre parfois, mais lorsqu'il se met à émettre des hypothèses sur une situation empirée à des points extrêmes, il finit toujours par faire peur à quelqu'un d'autre. En effet je reviens un peu avant, pour ce qui est de se "rappeler qu'il a une ombre" : Éméric est curieux et se laisse absorber par un peu tout ce qui l'entoure, surtout quand quelqu'un parvient à l'approcher malgré la barrière que peut faire Lucyfer ou son côté étrange - évidemment dans le monde réel un garçon aussi étrange qu'Éméric inquiétait parfois le voisinage mais à Wonderland il risque d'avoir la surprise de voir approcher bien plus de personnes - si bien qu'il lui arrive d'oublier certaines choses importantes. Il n'a pas une bonne mémoire en temps normale et oublie parfois pendant un court instant où il aurait été excité par autre chose d'autres choses très importantes. Pour ainsi dire, il serait même capable d'hésiter longuement si on lui demandait son prénom.

Éméric a beaucoup de mal à mentir, alors n'allez pas imaginer qu'il hésite longuement parce qu'il essaye de mentir. Lorsqu'il ment, généralement cela se voit à son comportement : naturellement il rougit facilement et tremble toujours un peu, mais quand il ment c'est pire encore. Il devient si rouge et tremble tellement qu'on a l'impression qu'il suffoque. « Respire mon garçon ! », plaisantait parfois son père. Éméric oublie malheureusement bien souvent ce conseil il faut croire...

Au contraire de lui, Lucyfer est bien plus complexe à cerner, et même si Éméric pense en avoir appris beaucoup sur lui depuis le temps il sait bien peu de choses en réalité. Il faut avant tout savoir comment était le tout premier Lucyfer : ce n'est qu'un esprit vide, blanc, sans sentiments ni personnalité propre. Il n'était rien d'autre qu'une sorte de feuille blanche, de CD vierge, il n'avait rien pour lui et se contentait de calquer le caractère de son réceptacle. Petit à petit au long de ses différentes vies il a "volé" des traits de caractères aux autres pour finalement totalement s'affirmer et, au bout de la cinquième vie, s'est totalement affirmé en tant que folie à part entière, qu'autre personnalité pour ainsi dire. Il s'est forgé un caractère et une personnalité, mais malgré tout connait bien peu de choses, ou beaucoup trop. Il s'est souvent arrêté à ce qu'il avait appris, et même si cela lui fait un savoir assez important sur de nombreuses passions qu'il peut avoir gardé - création des sabres, sculpture, dressage (dans le sens d'esclavage à l'époque évidemment), mais également chasse, théâtre (il s'intéresse surtout au jeu d'acteur), entretien de divers objets pour la plupart mécaniques, et plus récemment les sports de balles - il lui reste encore beaucoup à apprendre sur les "bases de la vie", comme certains sentiments ou notamment certaines valeurs.

Il est bon de définir Lucyfer en quelques traits de caractères principaux : sa jalousie, sa passion et son manque de sincérité.

Sa Jalousie : Lucyfer est pire égoïste encore qu'Éméric. En effet, si Éméric pensait à lui par soucis de ce qui pourrait lui arriver ou arriver aux autres, Lucyfer ne pense qu'à lui, le seul et unique lui-même, centre du monde et de sa propre attention. Il en devient même narcissique et s'en vanterai presque. Il ne considère pas qu'il a de défaut, ou plutôt accepte le fait qu'il n'a selon lui que des défauts en cette unique phrase qui est un peu devenue son dada quand on lui reproche quelque chose : « On considère souvent que la perfection est un défaut. En outre je ne suis fait que de défauts de la tête aux pieds en dehors du fait que je suis beau comme une dieu ; alors voilà : je suis Parfait. » Et ce genre de phrase, il trouve toujours le moyen de la placer, croyez-moi. Mais le point principal qui fait voir que Lucyfer est jaloux en dehors de son égocentrisme, c'est son côté "je ne partagerai pas".

Même si c'est quelque chose qui n'est pas forcément agréable, souvent quand quelque chose lui arrive, quand par exemple il se fait insulter d'une certaine manière, se fait courser, qu'on tente de le tuer pour une certaine raison, il ne supporte pas que quelque chose de semblable arrive à quelqu'un d'autre de la part de la personne qui tente de lui faire ça. Il serait même capable d'être jaloux des autres personne à qui vivaldi veut couper la tête si celle-ci décide de le faire poursuivre pour qu'on lui coupe la tête, c'est dire à quel point il est jaloux. Et dans de telles conditions le rouquin peut devenir quelque peu dangereux, car certes il n'est pas non plus un exemple de douceur et de raison. Lucyfer est avant tout un assassin, un meurtrier, connaisseur des poisons et des armes il est un chasseur incontestable qui trouve toujours le moyen de tuer quelqu'un, quoiqu'il ait sous la main. Après tout, même avec un cure-dent tu peux tuer quelqu'un, si tu sais où planter ça et de quelle manière, c'est un bout de bois pointu comme tu peux en trouver partout...

Là se présente sa Passion : Lucyfer est un passionné qui ne supporte pas qu'on conteste ses passions. Il ne supporte pas quand quelqu'un lui dit qu'un sport est inutile ou stupide, il ne supporte pas qu'on puisse supposer qu'une sculpture est mal faite quand lui la voit belle, il ne supporte pas qu'un acteur joue mal et gâche celui des autres, c'est dire si c'est pas un gamin insupportable au final notre rouquin. Il serait capable de se lancer dans un long et insupportable discours pour expliquer l'utilité de telle ou telle chose qu'il apprécie plus qu'une autre, considérant souvent tout ce qui est abstrait ou du moins pas humain plus important qu'une vie en elle-même, pouvant par exemple attacher plus d'importance à un don qu'à celui qui a le don lui-même ; c'est à peu près le seul moyen que vous pouvez avoir d'intéresser vraiment Lucyfer et de peut-être nouer d'autres liens qu'ennemis avec lui, sans pour autant tirer sur l'amour fou il ne faut pas rêver.

Car en effet, Lucyfer ne s'intéresse pas aux vies mais plutôt au jeu qu'il fait d'elles. C'est là la plus grande passion de Lucyfer, et celle-ci remonte de ses toutes premières vies. Vous vous rappelez ce qu'il a dit à Éméric ? « Tant que tu n'auras pas trouvé le moyen de te débarrasser de moi morveux, ton destin est de mourir jeune et inutile. » Mourir jeune en effet car Lucyfer est un fauteur de trouble et surtout un amoureux du danger. Car plus on provoque, plus le danger approche, et plus vous avez de chance de vous retrouver dans la plus grande des boucheries. Lucyfer a découvert une passion dans le meurtre, il ne s'est jamais plus "amusé" que lorsqu'il était encerclé et tuait sans distinction ceux qui tuaient et s'entretuaient autour de lui. Il ne regrettera jamais autant qu'il regretta le temps des guerres et des boucheries. C'est aussi dans ses moments-là qu'il mourrait... Ainsi, Lucyfer a créé un étrange lui : pour lui, tuer, les boucheries, la Mort en elle-même est la seule véritable jouissance qu'il ait ressentie.

Enfin nous pouvons parler d'un troisième trait moins certain : le manque de sincérité de Lucyfer. Lui-même n'est jamais sûr de ce qu'il dit, car en effet il ment constamment, autant à lui-même qu'aux autres. Les sentiments qu'il montre sont parfois pour ne pas dire le plus souvent ou même tout le temps fictifs. Il peut sembler s'énerver pour quelque chose et s'en foutre totalement en fait. La raison de tout ceci ? Manipuler. Lucyfer a découvert il y a de cela extrêmement longtemps une passion pour les marionnettes et ce qu'on pouvait leur faire et leur faire faire. Depuis, s'il ne peut jouir de la mort, notre prince des enfers s'amuse à manipuler le monde autour de lui. Il considère tous ces gens comme des marionnettes : des jouets qu'il peut jeter quand ils sont cassés. Et tout le monde devine ce que signifie "jeter" dans la langue de Lucyfer une fois qu'on a découvert sa passion pour la Mort...

Il s'amuse tout particulièrement à faire penser aux autres qu'il n'est pas ce qu'il est vraiment, qu'il a en réalité des sentiments, qu'il est humain... Et au dernier moment se débarrasse de l'autre sans regret. Et si celui-ci revient comme un chien en essayant de le reprendre, de lui rappeler les bons moments et leurs sentiments, Lucyfer ne fait qu'en rire : lui, aimer, être passionné par un humain, ne serait-ce qu'apprécier un être vivant ? Impossible. Si vous croyez pouvoir le ramener à la raison, c'est impossible : Lucyfer n'a pas de raison, Lucyfer n'est pas fait pour avoir une raison, car Lucyfer est... la folie. Et c'est sans doutes sur ces derniers mots que l'ont connu ses prétendus proches.

Avant de mourir.


Note : Éméric évite souvent la compagnie des autres, mais craignant la solitude a fini par se faire accompagner un peu partout par un étrange animal de compagnie : une petite chauve-souris maladroite et sans nom qu'il a pris sous son aile et est le plus souvent partout où il va, bien souvent accrochée à lui. Le petit animal est aussi peureux que lui par ailleurs, surtout face à Lucyfer qui, dès qu'il apparaît, la fait fuir bien loin par sa simple présence. L'animal disparaît aussi longtemps qu'il se trouve présent, mais elle revient aussitôt qu'Éméric reprend ses esprits.



Il était une fois...

Lucyfer a une histoire si longue... Et surtout, personne ne la connait, car en effet elle s'étale aux quatre coins du monde et de l'Histoire... Mais pour Éméric qui est un simple humain, c'est tout autre chose.

Le jeune Éméric Chevalier est né dans une famille qui avait tout pour être normal. Il avait une mère douce, un peu sévère et qui tenait souvent la famille d'une poigne de fer, mais surtout très attentionnée envers le bien être de toute la famille, de tous les côtés. Quant à son père, c'était un joyeux luron qui avait fait les pires bêtises qui soient étant jeune et continuait de faire de mauvaises blagues encore malgré son âge avancé, mais sous la poigne de fer de sa femme il savait se calmer... tout en restant très complice avec son fils pour cacher une éventuelle petite bêtise. Mais Marianne et Alexandre Chevalier n'étaient pas tout à fait blancs, bien au contraire. Un an plus tôt avant la naissance d'Éméric, ils quittaient les rangs de la mafia locale pour laquelle ils avaient travaillé chacun à leur manière, et devenaient le petit couple modèle et le plus beau du quartier dans lequel ils venaient habiter, bien sur la grande place d'un petit village avec un voisinage aimable et attentionné. Mais tout n'était pas fait pour rester calme...

Éméric grandit normalement dans un premier temps. Mais vers ses 14 ans, alors que tout allait pour le mieux pour la famille et que les seuls soucis d'Éméric étaient la façon dont il était vu par le voisinage et plus particulièrement un certain Damien, jeune leader des voyous du quartier qui était jaloux des liens d'amitié que le rouquin entretenait avec la timide et gentille Sophie, un tout au souci survint, un danger qui le mènera droit à la folie...

Spoiler:
 

En effet, un des groupes de la mafia à laquelle Marianne et Alexandre avaient appartenu était réapparu et, ayant laissé les deux adultes pour morts dans leur maison auraient enlevé Éméric, laissant une équipe de nettoyage de la mafia faire disparaître leur passage et menant donc le jeune homme dans un des bâtiments du groupe dans lequel il rencontre alors les différents membres du groupe, et plus particulièrement celle qui allait l'utiliser à son insu à des fins... d'expérience.

Spoiler:
 

Ainsi Éméric se retrouva enfermé dans une pièce totalement noire, avec juste un lit et quelques nécessaires pour vivre. Seul avec pour seule compagnie cette chauve-souris et parfois Artémis qui se chargeait de lui apporter à manger, de le questionner sur comment il allait... Elle semblait pourtant si douce. Mais ce soir-là survint la chose qui allait soudainement changer la donne... deux ans plus tard.

Spoiler:
 

A partir de ce soir où il semblerait qu'un expérience se soit enfuie, la folie s'éveilla dans l'esprit du jeune Éméric. Une folie qui ne semblait pas vouloir la paix comme lui la cherchait et qui allait par ailleurs beaucoup intéresser Séléné, la dirigeante du petit groupe de ce bâtiment qui avait insisté pour l'étudier en tant qu'expérience.

Spoiler:
 

Évidemment, la folie n'allait pas attendre qu'on s'intéresse trop à elle pour s'enfuir. Et, un mois à peine après son apparition, la folie prit le dessus sur Éméric... et s'évada des murs du bâtiment des expériences de la mafia. Il s'enfuit, fuyant loin de tout cela, et Éméric se réveilla ... plus tard, dans une ville éloignée mais qu'il connaissait : la ville où habitait son oncle, sa tante et son parrain, sa dernière famille. Il allait pouvoir reprendre une vie normal, se trouver des amis... C'était sans compter sur Lucyfer, sa folie, qui s'éveilla à nouveau...

Spoiler:
 

Quatre mois s'écoulèrent normalement, quatre mois où il vivait enfin en bon garçon. Quatre mois... cinq mois aurait pu arriver plus vite mais, malheureusement, ce n'en fut pas le cas. Un matin, il ne se réveilla pas, et, il en est sur, un mois s'écoula où il resta dans l'obscurité. Lorsqu'il s'éveilla, tout son monde s'était écroulé. Sa peau pâle était recouverte de cendres, et il avait mal à la tête. Quel monde l'entourait ? Il ne le connaissait pas. Lucyfer avait encore fait des sienne, il avait prit les commande et l'avait mené... Au Royaume de Coeur.

(Trop long ><)


Dernière édition par Éméric Chevalier le Mar 21 Fév - 21:44, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skysadventures.yolasite.com/
avatar♥ Reproducteur de Sexy-Lulu ♥


Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2012

Feuille de personnage
Arme: Cartes de tarots ayant la capacité de se transformer en divers armes
Qui est tu en quelques mots: test
Relations:

MessageSujet: Re: Éméric Chevalier - Quand vous hante une folie du nom de... Lucyfer   Sam 18 Fév - 1:16

Ronron mon Sexy-Lulu ♥
Dit dit dit ? Je peux te faire un bébé ? X)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar~Cible d'un pantin déréglé~


Messages : 10
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 21
Localisation : Dans mes vêtements aux dernières nouvelles... Enfin je crois. O_o

MessageSujet: Re: Éméric Chevalier - Quand vous hante une folie du nom de... Lucyfer   Mar 21 Fév - 22:29

Va crever vieux pervers. =_=
Tiens, valide-moi au lieu de flooder, j'ai fini ma fiche. J'ai même mis ce qui est pas forcé d'être lu de l'histoire en spoiler. U_U
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skysadventures.yolasite.com/
avatar♥ Reproducteur de Sexy-Lulu ♥


Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2012

Feuille de personnage
Arme: Cartes de tarots ayant la capacité de se transformer en divers armes
Qui est tu en quelques mots: test
Relations:

MessageSujet: Re: Éméric Chevalier - Quand vous hante une folie du nom de... Lucyfer   Mer 22 Fév - 13:22

Si je te valide j'ai le droit de te séquestrer dans ma chambre ♥O♥

Validée


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Éméric Chevalier - Quand vous hante une folie du nom de... Lucyfer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Éméric Chevalier - Quand vous hante une folie du nom de... Lucyfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Excursion de chasse [PL : Venez-vous joindre quand vous voulez!]
» La blague du soir, matin, quand vous voulez, j'm'en branle
» Nuageux Fantôme, son père vous hante.
» Quand vous ne voulez pas répondre, posez une question ᴥ Emy R. Baker
» Comme une impression de déjà vue [pv Nindaeï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart no Kuni no Alice :: Archive Présentations-
Sauter vers: