AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ♪ Little Innocent Sorrow ♫ [ Finie ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar♪ Little Innocent Sorrow ♫


Messages : 12
Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 20
Localisation : Derrière toi ! BOUH ~

MessageSujet: ♪ Little Innocent Sorrow ♫ [ Finie ]   Sam 18 Fév - 21:27

~Little Innocent Sorrow~



Nom :Heavenly
Prénom : Tasha Red
Âge :16 années
Arme(s) : Des poings américains, qu'elle ne porte presque jamais...Groupe : Etrangers
Rôle : Une simple étrangère ~
Aime :Les gâteaux et sucreries en général.
N'aime pas : Ce qui est amer, l'odeur du sang.
Rang désiré :♪ Little Innocent Sorrow ♫


Un simple reflet dans un miroir


Que vois-tu , lorsque tu te regardes dans une glace ?

Tu commences par passer une main dans tes cheveux. Tu t'es mal coiffée ce matin.
Tes doigts filent dans tes longs cheveux bruns. Tu attrappes des rubans et fait
tes couettes habituelles.Certaines personnes disent que ça fait "gamine". Mais n'est ce
pas ce que tu es ? Une simple gamine ?

Puis tu commences à te scruter de haut en bas. Tu te trouves assez petite pour ton
âge, et ne cesse de te répeter pour te rassurer "On dit que plus c'est petit, plus
c'est mignon..." Bon, ce n'est pas vrai pour tout le monde, mais tu essaie de te
persuader que c'est ton cas. De plus, ta taille te permet de te faufiler dans certains
endroits étroits, mais le désavantage est que tu ne cours pas très vite et tu ne saute
ni très haut, ni très loin. Quand à l'endurance, laisse tomber.
Tu époussettes un peu ta robe rouge préférée et réajuste
la dentelle. Tu virevoltes, vérifies que tout est normal dans ton dos.

Tu pinces alors tes joues pour leur donner un peu de couleur. Tu as toujours été
déçue de voir que tu ne bronzais pas facilement, et que tu ressemblais plus à une
poupée de cire qu'à autre chose. Te pincer les joues ne changeras pas grand-chose,
mais tu préfère garder espoir. Même si c'est totalement ridicule.

Tu t'approches de la glace et observe tes yeux. C'est peut-être la seule chose que
tu aime chez toi. Ils sont d'une couleur assez étrange, gris légèrement violettés.
Tu trouves que ça les rend uniques, et tu aimes ça. Tu souris, découvrant des dents
blanches parfaitement alignées. Tu n'as pas eu besoin de soins dentaires, et heureusement
pour toi. Tu as la peur bleue du dentiste ! Rien que d'y penser, tu commences à stresser.

Tu fourres discrètement dans ton sac tes poings américains, ta seule arme de self-défense.
Il t'es déja arrivé de presque te faire enlever, depuis ta sécurité est devenue tellement
importante que les domestiques n'ont pas hésités à te confier cette arme et à t'apprendre
à t'en servir.

Tu te penches pour ajuster tes bas rayés blancs et rouges, ainsi que tes bottes à lacets.
Enfin, tu te redresses et jettes un coup d'oeil final au résultat. On dirait la réplique
parfaite d'une poupée de cire. Tu gonfles les joues en signe de mécontentement. D'accord,
une poupée de cire, c'est mignon, mais ce n'est pas vraiment le résultat que tu aurais
souhaité !

Mais après tout, que peux-tu y faire ?

Tu t'apprêtes à partir, lorsque tu te rends compte que tu as oublié quelque chose de très
important. Tu fouilles dans ta boîte à bijoux et en sors ton pendentif porte-bonheur. Ce
petit pendentif en forme de bouteille à la mer contient un petit morceau de papier enroulé.
C'est un bijoux très important pour toi. Il t'as accompagné tout au long de ta vie, et tu
n'imagines pas sortir sans lui. Tu l'accroches délicatement à ton cou, un petit sourire
mutin sur le visage.

Ce fouillis qu'est mon esprit.

" Qui suis-je vraiment ? "

C'est la question que tu t'es souvent posée. Ben oui, c'est tellement plus original que " Etre ou ne pas être ? Telle est la question ! " . Tu ne cherches pas vraiment à reçevoir de réponse, surtout si c'est pour ne reçevoir que des réponses idiotes et complètement inutile, comme " Quelle question, tu es Tasha Heavenly ! " Ou encore " Eh bien, tu as perdu la mémoire ? " . Autant ne pas reçevoir de réponse du tout.

Tu es indécise, tu hésites encore entre ce que tu es et ce que tu voudrais être. Entre les deux, ton coeur balance.

Tu voudrais être forte, savoir exactement ce que tu veux. Tu veux être franche, toujours pouvoir dire ce que tu penses, sans être stoppée par cette timidité.
Tu voudrais aussi être gentille, et savoir aborder les gens sans rougir constamment.
Tu voudrais pouvoir être capable de sourire tout le temps, pour faire bonne impression, d'être tout le temps optimiste et joyeuse !

Mais tu ne l'es pas vraiment.
Tu ne fais que revêtir cette personnalitée.
Tu refuses d'admettre que tu n'es pas comme ça. Mais tu ne fais que fuir la réalité,Tasha.

Ton véritable toi ? Tu es une peureuse. Une véritable trouillarde. Une goutte de sang suffit à te faire fuir en courant. Le courage est sûrement ce qui te fait le plus défaut.

Tu n'oses pas vraiment aborder les gens, tu les regarde, gênée, en esperant qu'ils viennent te parler. Ca ne marche pas toujours, alors tu finis par laisser tomber...Ou aller les voir.Mais c'est rare, seulement lorsque tu te sens assez en confiance.

Tu essaies de sourire le plus possible, mais ton sourire paraît tellement faux qu'il en devient ridicule. Tu es très lunatique et il t'arrive souvent de te perdre dans tes pensées, le regard dans le vague...

Tes goûts ? Tu adores tout ce qui est mignon, doux et sucré, tels que les peluches où les Cupcakes.Les couleurs pastels te plaisent et le doux parfum de framboise. Tu aimes jouer du piano et du violon, écrire, lire. Seulement, tu n'as aucun don pour le dessin.

"Qu'est ce que tu dessines ?"
"Devine !"
"Hum...C'est un phoque ?"
"HEIN ? N..Non ! C'est une fraise..."

C'est souvent le genre de situation qu'il t'arrive lorsque tu prends une feuille et un crayon.

Tu déteste ce qui est amer et épicé, ainsi que les boissons gazeuses. Tu aimes les histoires de fantôme, mais une fois la nuit venue et que tu es seule dans le noir, tu commences à regretter de l'avoir entendu...
Tu n'aimes pas non plus les personnes surexcitées où très énervées , que tu trouves fatiguantes...

Ton but ? Devenir pianiste ? Non. Violoniste ? Non. Il y à quelque chose de plus important. Retrouver ton père, le vrai.

The story of a poor little pink rabbit

Sais-tu pourquoi l'on t'envie, Tasha ?

Premièrement : Tu es née dans une famille riche et aisée, représentante d'une très
grande marque de peluches.

Deuxièmement : Ton arrivée au monde à fait un sacré écho dans la presse. La digne
héritière des Heavenly est née, c'est un sacré scoop, n'est ce pas ?

Troisièmement : Tu avais tout ce que tu voulais. Envie d'un thé ? Un tasse t'arrivait
en express. Envie d'une lecture particulière ? Quelle chance, on t'as appris à lire
très tôt, et il te suffisait de claquer des doigts pourqu'une horde de domestiques
t'apporte très humblement ce fameux livre dont tu as envie. Heureusement, même
avec tout cela, tu n'as pas pris la grosse tête...

Les domestiques qui faisaient ton éducation , pendant ton enfance , t'ont appris les
bonnes manières, à jouer du violon et du piano, à danser et à chanter, et même à te
battre. Les poings américains, discrèts, étaient l'arme idéale. Tu avais tout
pour toi, y compris des amis. Enfin...Des amis... Tu n'avais pas besoin de faire
quelconque effort en relation sociale. C'est vrai, quoi ? A quoi bon être gentille,
serviable et tout ce tralalala assomant alors, qu'en un claquement de doigt, des enfants
de ton âge venaient, jouaient avec toi et faisaient semblant d'être ton ami. Pendant ce
temps, tu n'importunais pas ta mère, qui avait alors tout le temps d'aller visiter ses amants.
Tu le savais bien, toi, qu'ils faisaient semblant, mais ça ne t'importait pas. Tant que tu ne restait
pas seule, alors tout allait pour le mieux dans le meilleur des monde.

Tu étais très populaire et tout le monde te respectait.

Alors pourquoi pas lui ?

Lui, tu sais très bien de qui il s'agit. Ton père ne t'as jamais aimé. Il t'à toujours
considéré comme un déchet, comme la pire erreur qu'il n'est jamais faite. Il n'hésitait
pas à te le dire, d'ailleurs. Le seul cadeau qu'il t'es jamais offert est ce collier en forme
de bouteille à la mer, à ta naissance, que tu chéris comme un don du ciel.
Mais alors pourquoi ? Pourquoi tu continuais à faire tout ces efforts pour lui plaire ?
Tu obeissais au moindre de ses ordres, le flattait, essayait de te faire remarquer par
tout les moyens. Quand je dis tout les moyens, c'est tout,y compris les pires folies,
telle te pointer un revolver sur la tempe.. Tout ça était vain, et pourtant tu le savais.
Alors pourquoi tu t'acharnais à comprendre et à rechercher sa sympathie ?

Tu aurais pourtant du comprendre depuis ce jour. Tu te souviens ?

Celui où il ne te voyait même pas, ne t'écoutais pas. Il t'as bousculé dans un couloir.
Tu as alors pris une décision, ce jour là : aller le voir et lui demander la raison de
son comportement une fois pour toutes ! Tu as commencé à le suivre, à le héler. Mais
il ne s'arrêtait pas, ni ne se retournait. Il continuait sa route, comme si tu était
invisible. Tu t'es mise à courir. Tu lui as couru après pendant cinq minutes, puis tu
es enfin parvenue à attrapper sa main.

" Papa ! "

Sauf que, il à eu une réaction à laquelle tu ne t'attendais pas le moins du monde. Il
à brutallement enlevé sa main . Les secondes passèrent au ralenti. Tu la vois encore,
cette main qui se lève très haut, et qui commence à retomber. Elle s'approche de toi.
Tu n'as pas le temps de réagir.

Aïe...

Une gifle d'une violence inouïe venait d'atterrir sur ta joue. Il cria quelques jurons
à ton égard avant de repartir.

Toi, tu es restée là. Fixant le vide, la main sur la joue, sans rien dire. Une larme
coula, puis tu fis demi-tour, plus abbatue que jamais, pour aller t'enfermer dans ta
chambre. Tu t'es assise sur un fauteuil et tu as attrapé un journal qui traînait sur
la table basse. C'était un vieux journal, poussiéreux et jauni. Malgré tout, tu pu lire
l'article qui faisait la une.

" LA SOCIETE HEAVENLY ET L'ORPHELINAT DE RETON.

Cette semaine, Jack Heavenly, le représentant de la société Heavenly,
s'est rendu à l'orphelinat de Reton, à Londres. Il est venu chargé de
plusieurs caisses de peluches qui ont rendu à la société Heavenly célèbre
et les à gracieusement offerts aux jeunes orphelins qui vivaient dans la
pauvreté et la tristesse. Après cela, il à passé l'après-midi avec les enfants,
leur faisant la lecture ou jouant avec eux. Sa présence à été très apprécié
et à apporté un peu de joie dans l'orphelinat.
"Le bonheur des enfants est ma prioritée absolue" à déclaré M. Heavenly, un
grand sourire aux lèvres. Cette journée à en tout cas apporté à l'homme une
réputation d'homme généreux et humble. "

Tu considèra l'article quelques instants avant de commencer à rire. Un rire triste et
ironique. Lui ? Généreux et humble ? Le bonheur des enfants est sa priorité ? Ton oeil !
Tu t'es mis à rire, à ne plus t'arrêter. Au fond, il n'y avait vraiment pas de quoi rire,
au contraire. Mais l'idée que ton père eu fait cette action uniquement pour sa réputation
rendait la situation un peu cocasse.

Tu croyais avoir effacé ton père de ta mémoire. Alors pourquoi, plusieurs années plus tard,
à l'occasion de ton anniversaire, lorsque ton père à annoncé qu'il partait, tu à quitté
le manoir pour le suivre ? Etait-ce l'instinct ou de l'inconscience ? Tu t'en fichais pas
mal, car à cet instant tout ce qu'y t'importait était de le rattraper. Tu as enfilé un
manteau et est sorti dans la cour en courant. Il n'était pas trop tard, tu pouvais encore
le rattraper.

Tu t'es mis à courir, courir comme si ta vie en dépendait. Tu ne regardais pas où tu mettais
les pieds, et tu tombas plusieurs fois dans la neige. Mais pas grave. Il fallait que tu coures.
Le vent glacial t'écorchait le visage, et tu ne t'en rendis même pas compte. Après une dizaine de
minutes de course, tu ne le voyais toujours pas, mais tu ne t'arrêtas pas.

" Mince ! Où est-il ? "

Un carrefour...Quel chemin choisir ? Ah, oui, celui qui va vers la sortie. Tu cours, tu cours...
Tiens ? Mais qui est cette ombre devant toi qui marche ? Un grand sourire illumine ton visage, et
tu crie.

" Papa ! "

Il ne s'arrêta pas. Ne se retourna pas. Tu as eu comme une impression de déja vu. Mais cette fois,
tu commenças malgré toi à pleurer. La neige épaisse ralentissait ta course, et tu avais l'impression
qu'à chaque pas que tu faisait, il s'éloignait.

ZOUIIIIIIIIIIIIIIIIIIP !

Q...Qu'est ce qu'il se passe ? Zut ! Tu n'as pas regardé où tu allais , et tu commencas à glisser.
Ce n'était pas de chance, parce tu as glissé...Dans un trou.
Ton dernier regard de la surface fut celui de ton l'ombre de la personne la plus importante pour toi
s'éloignant petit à petit dans la neige...

Puis tu tombas.

La cookinovore derrière l'écran



Pseudonyme : Appelez moi Tashon ~
Comment avez-vous connu le forum ? : Par Misu !
Double Compte : Nope ~
Autre : Je surkiff le design *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☯Je suis l'ordre et le fléau



Messages : 69
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: ♪ Little Innocent Sorrow ♫ [ Finie ]   Dim 19 Fév - 11:28

... *se met à rire* Zouip. ^^'
Bienvenue ! Tu es évidemment validée, bon retour et bon jeu. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kuni-no-alice.forumgratuit.org
 
♪ Little Innocent Sorrow ♫ [ Finie ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout est innocent, jusqu'à ce que l'on décide du contraire {Alexandre}
» In the twilight (PV Sorrow Life)
» La bulle du Pape Innocent XII se rapportant à Brasparts
» Le divertissement est peut-être enfantin mais tellement innocent... Beaucoup de gens l'ont oublié.
» FT d'Amy (finie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart no Kuni no Alice :: Archive Présentations-
Sauter vers: