AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]   Dim 26 Fév - 20:23

Comment définir une journée parfaite ? Il parait que ses jours-là, on les passe toujours avec ce qu'on aime sous un grand soleil, qui éclairait le ciel bleu azure d'une mer calme qui ne ce tourment que rare fessant pleuré sur notre monde, une douce pluie brûlant de passion pour la terre. En tout cas ça n'entrait pas dans le tableau d'une journée parfaite, en tout cas comme Misu l'avait lu dans ses livres de la bibliothèque de Blood en l'attendent, maquiller comme une femme pour le bon plaisir de messieurs le chef de la mafia. Un homme habillé très richement, assis aux cotes d'une fleur rare au pétale dépliait pour nous faire admirer sa grande beauté. Malheureusement un caractère épineux, nous rappelle que chaque plante possède un danger.

Les comparaisons étaient de mise pour décrire les femmes, toujours différente, mais souvent surprenante, le plaisir de voir une dame s'occuper de ses enfants en train de jouer avec une minie miss, dans la totalement innocence de se dire que dans quelque année plupart ils seront mari et femme. Le chien les surveilles comme si c'était de mouton, allant discrètes rechercher la baballe ou le bâton qu'avait envoyé les enfants. Tous réunis autour d'un magnifique pique-nique préparait par les domestiques le matin même avant le départ de cette famille pour une toute petite carrière à l'appris des regards.

« …une famille ? »


La nappe à carreaux de couleur rouge regroupe tout ce petit monde dans une joie amusante. Tout le monde rit dans la joie et la bonne humeur d'une journée d'été. Le chant mélodieux des petits oiseaux harmonisaient cette ambiance familiale. Ce dessin ce dessina clairement dans l'esprit du jeune homme.
Assis contre un arbre, lisant calmement un livre dans l'ombre d'un arbre. C'était paisible journée comme elle était décrite dans ce roman. Malheureusement, Misu détestait ce genre de journée propice à la retrouvailles familiale et au petit couple d'amoureux.

Un long soupir se fit entendre, l'as de pique de la mafia ne savait pas comment coupé l'ennuie monotone qui rempli la paresse de ses journée. Fermant les yeux, reste près de la fraicheur. La forêt était le seul endroit où y fessait bon pendant les journées de Wonderland. Elle allait être longue, le jeune homme le savait, il aurait une plus longue tordre. Il rêvait déjà à lune qui lui montrait la voie à suivre dans sa vis. Le monde de la nuit était le seul monde qu'il aimait. Là où son visage de poupon de porcelaine n'était pas vu.

Complexe par un visage d'ange, le fait même t'être l'as de pique le mettait en position de chevalier. La mafia lui avait donné une nouvelle vie et maison. Un rôle d'acteur le fessant sortir de la mort assurait. Comparais au pauvre sang visage, lui, il avait une possibilité de vivre un peu plus longtemps. On réfléchit à trois fois avant de tuer un acteur, surtout si on sait que celui-ci tiens le rôle de chevalier.

Encore un soupire, l'ennuie était pesant dans les lourdes chaleurs. Etrangement, Misu se dit que s'y avait n'importe quoi pour le tirait de l'ennuie sans pour autant devoir combattre ça serait bien. Cette guerre infinissable était de temps en temps casser pieds. Les familles comme dans les comtes n'auraient jamais eu leur place dans ce monde.

« Tu sors un peu de ta cachette ?! Ça casse pieds de ce sentir observer »
déclamat-il

La présence de quelqu’un t’avais disons sortir de t’es pensé misogyne, enfin un peu d’animation qu’il allait peut-être remplir ce vide que tu ressentais dans les longues journée paradisiaque comme celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
C'est poussinant <3


Messages : 85
Date d'inscription : 13/02/2012
Age : 21
Localisation : Essaie de m'arrêter~

MessageSujet: Re: L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]   Dim 4 Mar - 11:09

Une nappe aux carreaux réguliers, chacun aussi rouges qu'un cœur, qui réunissaient des sourires sur des visages qui semblaient trop vides, vides de regards sincères, vides de regards amoureux... Ou juste tout simplement vide de regard. C'est ce qu'il y a de plus naturel en ce monde. No Face sourit en coin en croisant les bras derrière la tête, profitant du feuillage qui caressait ses cheveux corbeau alors qu'il se reposait contre l'écorce sur une branche large, chassant d'un mouvement de queue aussi régulier que le tic-tac d'une montre les éventuels insectes qui viendraient le narguer d'un peu trop près. On ne pouvait pas vraiment parler de climat ni même de saison à Wonderland, en dehors de la saison d'Avril, néanmoins ce jour-là un agréable chaleur se déversait dans cette clairière, comme un instant de répit.

Un bon nombre de personnages étaient venus se reposer ici des aléas de la guerre, sans intention offensive, sans agressivité. Quelques enfants qui riaient innocemment, oubliaient l'entraînement qu'ils devraient subir plus tard pour pouvoir participer à la guerre. Des adultes qui discutaient joyeusement, partageant le repas en accordant des sourires attendris à l'innocence de ces petits jeunes dans l'herbe fraiche. No Face se redressa avec un petit sourire, croisant les doigts pour y poser le menton, ses coudes posés sur ses jambes en tailleur pour observer de plus près les autres intrus du paysage de Wonderland. Un soldat de cœur se reposait contre un arbre tout en discutant avec une servante. Plus loin, un étrange personnage sans doutes venant du parc dormait tout son saoul dans l'herbe...

Un long soupir survint. No Face baissa instantanément la tête, portant son attention sur ce qui se trouvait en dessous. Quelle surprise ce ne fut de reconnaître là un acteur, ses magnifiques yeux fermés, se reposant de son devoir contre cet arbre qui offrait une ombre agréable et favorable. Il avait un visage jeune et efféminé... Et rien qui ne montrait son appartenance à un des deux royaumes présents. Pas d'accessoires loufoques du parc d'attraction, pas de cœurs du royaume. Il était vêtu d'une tenue très classieuse, sobre et très correcte à la fois. Était-il neutre ? C'était extrêmement rare de croiser des neutres acteurs par ce temps, les rôles ne fusaient pas dans la neutralité, à moins d'avoir fuit son rôle justement, mais généralement on gardait tout de même une marque de notre ancien royaume.

Quand le jeune homme poussa un nouveau soupir, No Face sentit un frisson parcourir son échine en une pensée bien désagréable : et si cet acteur était de la mafia ? Le jeune neko était mort à la mafia lors d'une fusillade, servant comme cela se devait de bouclier à cet horrible chapelier qui ne trouvait rien de mieux que de provoquer les royaumes voisins, les rebelles et même les neutres. No n'avait jamais entendu parler d'un acteur attaquant autant de fois l'horloger, ou même n'avait tout simplement jamais entendu parler d'un acteur assez fou pour tuer Julius. Quand bien même que ce personnage soit horriblement désagréable et peu apprécié... c'était tout de même lui qui les ressuscitait. Toujours est-il que No Face afficha une grimace en imaginant que le jeune homme ici présent pourrait être un acteur de la mafia...

Il laissa échapper un soupir à mi-chemin entre le sifflement méprisant et l'expiration désintéressée, se redressant pour changer d'arbre, quand la voix de l'acteur retenti, plus forte mais pas moins douce et détendue.

« Tu sors un peu de ta cachette ?! Ça casse les pieds de se sentir observé... »


No Face se tendit, ses oreilles pivotant vers l'arrière et sa queue battant violemment quelques coups derrière lui. Il baissa la tête, une dent menaçante saillant d'entre ses lèvres. Qu'est-ce qu'il avait l'acteur, besoin d'un larbin ?! Il s'accrocha à la branche, se laissant tomber sur le côté de telles manière que, retenu par ses jambes, il se retrouva la tête à l'envers, le visage presque à hauteur de l'acteur, observant ce visage trop paisible et trop beau pour qu'il puisse l'apprécier. Fichus acteurs...

« Hé l'narcissique, pense pas que tout tourne autour de toi, j'ai aucune raison d'observer un stupide acteur comme toi ! »

Il se laissa tomber, pivotant habilement pour atterrir sur ses pieds, accroupit devant l'acteur, lui accordant une moue tordue par une grimace de dégoût alors qu'il avait largement approché son visage pour tenter de déceler l'expression de l'acteur. Il semblait tout à fait détaché du monde de Wonderland, comme attendant quelque chose, mais rien de plus ne se laissait paraître dans ce visage fermé, sans expression. No Face serra les dents, sifflant entre ses dents d'un air provocateur.

« À quoi bon avoir un visage si c'est pour avoir l'air aussi inexpressif qu'un sans-visage, vous savez pas plus utiliser vos yeux que vos larbins, vous avez bien de la chance que tous n'aient pas fuit pour devenir des rebelles. »

Il releva la tête avec un reniflement méprisant, se redressant comme pour partir, détournant du moins la tête de cet acteur qui le débecte purement et simplement ; vous imaginiez quoi, venant d'un chat qui détestait à ce point les acteurs, et plus particulièrement les mafieux ?






Dernière édition par No Face le Sam 28 Juil - 12:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]   Mer 7 Mar - 18:00

Un petit sans visage apparus, la tête en bas comme un opposons. D'un regard furtif il examina ce petit être du jeu. Des oreilles de chat, des cheveux qui tombaient touchant pratiquement le sol. Une expression insolente aurait été de mise s'il avait possède un visage comme lui. Pourtant, l'expression isolante que le jeune neko venait de prendre en parlent des acteurs n'était pas... très amical on va dire, pourtant ça avait l'air d'intéresser notre pauvre valet d'as qui n'avaient rien d'autre à faire que de lire des foutaise familiale.

« J’espère bien … sinon le monde n’irais pas loin… »


Le jeune garçon retomba sur cette patte, l'air de te regarder d'une image largement supérieure à notre personnage. Mais à quoi bon, Il s'en fichait de se faire traiter au même de se faire écraser tant et si bien que personne ne venait déranger son petit monde intérieur.

« À quoi bon avoir un visage si c'est pour avoir l'air aussi inexpressif qu'un sans-visage, vous ne savez pas plus utiliser vos yeux que vos larbins, vous avez bien de la chance que tous n'aient pas fuit pour devenir des rebelles. »


Il se retourna l'air de dire qu'il voulait partir sans pourtant, le vouloir. Ce sang visage était aussi flou et indécise que le roman que lisait notre valet d'as. Pas la peine de plus parler pour comprendre que notre deuxième personnage voué une grande haine pour son visage, mais que faire même le valet n'avait jamais réellement voulut l'avoir. Ne sachant pas l'utiliser comme tout le monde, il gardait cette froideur glaciale qui le rendait tellement séduisant

« Quand on en a on les utilise quand on en a pas on s'en passe... »


Sans vraiment savoir pourquoi cette phrase lui était venue naturellement. Le visage toujours aussi impassible, un peu provocateur mais, il ne le fessait pas expert après tout. Misu était de ce sur qui le sort tombait et il s'en accommodait, tant et si bien que les personnages qui l'entouraient ne le forçait pas à faire ce que le jeune homme voulais pas faire. Exemple, le jeune garçon était du genre impulsif et répondais a tous les critiques en le pensant fortement. C'était le genre de franchise qui manquait à énormément de participant au jeu, peut être que des fois il aurait fallu changer la donne.

Son regarde ce reposa sur son ouvrage, il n'avait pas tort. Un air de glace c'était ce qui vessait qu'il était lui. Au fond chaque joueurs était des poupées, des fois un peu plus belle que les autres et cela était un crime aux yeux des autres. Pour lui, tout le monde savait que c'était une poupée de porcelaine pure. Alors que ce petit chat ne devait être fait que de chiffon ou de diamant. Il semblait à la fois contracter une haine infinie pour les acteurs qui pouvaient assez le surprendre. Etait-il comme le chevalier de coeur et fuie les règles absolues faire pour notre jeu.

Rangent le livre dans un sac que Misu avait pris grand soin d'emportait, il se demandait pourquoi il n'arrêtait pas de comparer le monde à la beauté, est-ce à cause du fait qu'il s'était travesti il n'y a pas si longtemps. Pourtant, sans son coeur qui n'était rien d'autre qu'un affreux mécanisme qui tictaquait tout était laid et moche

Mais comme notre valet n'avait pas envies de se battre, grosse paresse, il n'allait pas chercher a provoqué le pauvre sans visage. Peut-être, allait-il simplement coupé court la conversation pour rendre chez lui. S'enrouler dans ses couettes en serrant un oreiller et dormir comme un gros bébé par la fatigue de soleil, pour qu'à minuit il se réveillait, mangeais puis vivre sa vie dans la nuit court ou longue de Wonderland

« Vous n’aimez pas les acteurs à ce que je vois … donc vous ne m’aimer pas non plus, c’est assez injuste et discriminant »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
C'est poussinant <3


Messages : 85
Date d'inscription : 13/02/2012
Age : 21
Localisation : Essaie de m'arrêter~

MessageSujet: Re: L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]   Lun 12 Mar - 15:14

L'acteur continuait de fixer No Face avec une froideur digne des plus froides saisons d'hiver, à croire que l'atmosphère estivale qui régnait dans cette partie de la forêt n'atteignait pas ce mafieux au regard si profond. Le chat se retourna vers lui quand ses lèvres laissèrent échapper une voix sèche, sans la moindre émotion comme son visage.


« Quand on en a on les utilise, quand on en a pas on s'en passe... »

No Face serra les dents en une expression agressive, lâchant un bref feulement, sa queue battant violemment l'air comme un fouet. La phrase lourde de sens avait éveillé en lui un éclat de colère qu'il maîtrisait à peine face aux sans-visages. Il resta tout de même à l'écart, jouant des doigts - ou plutôt de ses griffes - et de ses muscles tendus. L'acteur rabaissa alors les yeux sur le livre qu'il lisait précédemment, laissant son regard parcourir en vitesse la page pendant un temps ; il était d'un calme olympien et froid comme la glace alors que son interlocuteur sans visage le fixait avec une rage indescriptible, son esprit en ébullition chacun de ses membre tendu comme un ressort, prêt à bondir toutes griffes dehors sur cet insolent. L'acteur referma alors son livre, reportant son regard glacé sur le jeune chat.

« Vous n’aimez pas les acteurs à ce que je vois... donc vous ne m’aimez pas non plus, c’est assez injuste et discriminant. »

No Face lâcha un rire sec et méprisant.

« Je pourrai te retourner la remarque, mais après tout je ne suis qu'un objet pour les acteurs, mon amour pour vous n'aurait aucune valeur. Dois-je supposer que ma haine par ailleurs pourrait provoquer un certain intérêt ? De l'inquiétude peut-être ? Vous auriez peur d'une rébellion efficace j'imagine... »

Il avait bien insisté sur le mot "efficace". Après tout, les rebelles tels qu'on pouvait les voir de ce temps n'avaient vraiment rien pour faire peur, à part peut-être leur intelligence médiocre et leur manque de tactique malgré leur nombre conséquent. Leur organisation était purement et simplement désolante, et No Face considérait entre autre qu'ils ne méritaient en rien d'être explicitement insinués dans une discussion. Il porta son attention sur le livre de l'acteur, ses oreilles frémissants. Sa queue avait cessé de battre rageusement, et seule la pointe de celle-ci frémissait également comme celle d'un serpent à sonnette, traduisant un soudain intérêt pour un objet qui semblait éveiller un petit côté de chasseur, de joueur dans notre petit sans-visage. Sans crier gare, il s'empara d'un mouvement sec du livre et en un bond souple et agile s'accrocha à la branche sur laquelle il reposait plus tôt, se hissant dessus en prenant le livre avec un sourire en coin, laissant les pages retombées souplement alors qu'il ne retenait l'ouvrage que d'une main.

« Sérieusement, quel intérêt vous portez aux sans-visages quand ce n'est pas pour vous servir hein ? Ils semblent être des calmants très efficaces n'est-ce pas ? Un petit soucis, il suffit de tirer une balle dans la tête d'un sans-visage ou de demander à ce qu'on lui coupe la tête et ça va tout de suite beaucoup mieux. C'est sûr que vous vous êtes plus importants, on a pas le droit de vous toucher ! »

Il laissa échapper un rire narquois et arrêta enfin le livre sur une page, lisant à peine deux lignes avec un reniflement méprisant avant de laisser retomber le bouquin au bas de l'arbre, et plus précisément il faut l'avouer sur le haut du crâne de l'acteur avec un bruit sec. Il s'allongea sur l'arbre en croisant les bras derrière la tête d'un air désintéressé.

« Pouah, et en plus après ça vous vous plaignez d'être acteur et que vous passez votre temps à travailler ou à vous ennuyer, alors que nous en plus de travailler et de nous ennuyer à vos côtés on subit vos sautes d'humeur. Et après ça tu me dis qu'on a des yeux ou on en a pas ? »

Il se pencha un peu par dessus le vide, sa queue remuant d'un côté au rythme du tic-tac d'une montre alors que son visage, penché vers l'avant de l'autre côté, traduisait l'attention qu'il avait à détaillé son interlocuteur d'un regard inexistant.

« T'es débile ou quoi ? Si je pouvais avoir des yeux ça ferait depuis longtemps que j'en aurai, la seule chose qui changerai de toutes manières c'est que je risquerai plus de mourir pour des imbéciles de mafieux dans une fusillade insensée~ »

Il acheva sa phrase sur un rire, un sourire hystérique dessiné sur ses lèvres, un sourire de félin en plein jeu.






Dernière édition par No Face le Sam 28 Juil - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]   Mer 14 Mar - 14:52

Une rébellion part les sans-visages ? Le jeune chat était peut-être du genre à être provocateur mais à dire des choses insensé. Changer le jeu et ses règle était une chose intéressante mais complètement impossible. Depuis sa création les aiguilles de la montres n'ont fait que tourner dans un sensé jamais de l'autre. Le jeune homme pouvait continuer de rêve à la création de ce monde qu'il pourrait contrôler avec ses amis inexpressifs cela n'allait pas changer pour autant celui-là. C'était certainement une cause perdue, mais il n'allait certainement pas s'arrêter a ça, on est tous fou a Wonderland. Chercher à le résonner était impossible alors plutôt continuer sur ce discourt ou ton esprit allait s'abonner à quelque petit détaille sans importance.

-Oui je suis débile, comparais a toi ou a Ace qui veulent à tout prix échapper a quelque chose, je préfère subir que chercher une solution pour m’éviter de la peine. Met les acteurs a tes pieds si tu le veux quand tu arriveras je m’inclinerais comme les autres à tes pieds
.

Il ramassa son bouquin qui avait volé de quelque mètre pour tomber sur sa tête l'assommant à moitié au passage. Misu ne comprenais pas pourquoi le chat avait dit qu'il en posséderait un et ce ferais tuer dans une fusillade. A la mort d'un acteur un autre prend sa place continuant ainsi le jeu sans jamais avoir de fin. Personne ne pouvais prévoir sur qui allait tomber le rôle de roi ou le valet, il nous tombait dessus comme sa sans que personne n'est quoi que ce soit à dire. De plus en plus étrange, cela avait l'air d'un puzzle ou d'une immense devinette qui commençais à t'amuser. Le valet en savait soit trop, soit pas assez donc autant continuer pour connaitre la vérité ça serait normal dans ce cas-là. Le regardant non pas dans les yeux, fixant son visage tout aussi inexpressif que le tiens, seul vos timbres de voies différencier entre celle remplis de rage du jeune chat et la tiens qui semblait toute aussi inexpressif que tes yeux.

Vraiment fuir son rôle ou essaye de se tuer revenais toujours au même finir à l'état d'une montre sans grand intérêt aux yeux de certain sans visage. Leur haine était encore plus grande qu'il ne l'aurait imaginé. Traiter comme des chiens depuis le premier jour, la révolte que voudrait faire ce petit garçon pourrais terminer a jamais le jeu. Il risquait aussi de se faire attraper par le Jocker et se faire emprisonner à jamais dans ses cellules, mais c'était le prix à payer pour pouvoir avoir des projets aussi ambitieux. Il avait aussi des points de vues plutôt juste que c'était t'être un acteur pour un sans visage, il avait dû rester auprès de vieux sénile. Le valet de pique ne révélera jamais qu'il pensait à Blood et Vivaldi dans cette pensées plutôt désobligeante pour les personnes de plus de 20 ans.

- Toi, tu préfères sans doute te défouler sur les acteurs alors tue-moi si tu veux, je te rappelle qu'aucune règle interdis au sans visage de tuer un acteur ! De plus arrête de penser que parque j'ai un visage je pense comme les autres. Au débat on est tous des sans visages. Ace le montre bien !!

Ace par-ci, ace par là, c'était vraiment le seul modèle que tu pouvais prendre. Aucun autre acteur n'avaient envie de fuir à son rôle même Misu, il ne saurait pas quoi faire si un jour on lui proposerait de retirer ce visage qui l'emprisonnait avec ses lourdes chaînes. Les obligations et autres lui serait enfin enlevé. Un long soupir ce fit entendre peut être le seul témoin qu'il pouvait avoir des émotions, serrant son livre sur sa hache, la tête perdue dans l'imagination de son monde encore plus étrange qu'il ne l'était déjà.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
C'est poussinant <3


Messages : 85
Date d'inscription : 13/02/2012
Age : 21
Localisation : Essaie de m'arrêter~

MessageSujet: Re: L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]   Jeu 15 Mar - 10:28

L'acteur soutint le "regard" du jeune sans-visage. Il semblait toujours plus froid, et surtout ne semblait pas porter le moindre intérêt à ce que disait No Face. Ce dernier répondit à ce regard glacial d'un sourire vague et narquois, s'installant un peu mieux sur la branche tout en restant penché au dessus du vide pour admirer les éventuels changements de ce visage trop froid à son goût.

« Oui je suis débile, comparé à toi ou à Ace qui voulez à tous prix échapper à quelque chose je préfère subir que chercher une solution pour m'éviter de la peine. »

No Face perdit son sourire à l'entente du nom de Ace. Tout son corps fut pris d'un long frisson alors que son visage s'assombrissait sous ses cheveux de jais. Il se redressa un peu, resserrant le poing sur la branche dont l'écorce craqua sinistrement sous ses griffes acérées. Son sourire avait été remplacée par une grimace méprisante alors que sa queue battait l'air telle un fouet de manière irrégulière, comme attendant le dernier coup de gong pour lancer sa malédiction sur le monde qui l'entourait...

« Met les acteurs à tes pieds si tu le veux, continua l'acteur, quand tu y arriveras je m'inclinerais comme les autres à tes pieds. »

Le chat ne put empêcher un sourire jaune au coin de ses lèvres. L'idée de voir cet acteur si froid s'incliner devant lui était assez amusante, et à la fois ce n'était pas ce qu'il voulait. N'importe qui peut s'incliner, c'est toujours marrant de s'incliner ou voir s'incliner autrui, mais il n'y avait rien d'intéressant à avoir les autres à ses pieds si c'est pour retourner dans la même situation. No Face se redressa, se pressant à la pointe de la branche sur laquelle il rebondit pour retomber avec souplesse sur le sol légèrement sec, accroupit dans une position féline, continuant de fixer l'acteur. Il se redressa un peu alors que l'acteur ramaissait son livre avant de reprendre de la même voix indifférente :

« Toi, tu préfères sans doutes te défouler sur les acteurs, alors tue-moi si tu veux ; je te rappelle qu'aucune règle n'interdit aux sans-visages de tuer un acteur ! De plus, arrête de penser que parce que j'ai un visage je pense comme les autres. Au départ on est tous des sans-visages. Ace le montre bien !

-LA FERME !!! »


La queue de No Face avait doublé de volume sous l'effet de la colère et claquait dans l'air libre. Son visage était crispé par la rage alors qu'il s'était soudainement relevé, élevant la voix au point de hurler. Peu lui importait ceux qui l'entouraient, ils pouvaient le regarder, il était lui ou personne de toutes manières et ce n'étaient pas les autres qui décideraient de qui il serait. Encore moins un stupide acteur. Comment cet imbécile osait-il le comparer de près ou de loin à Ace, à ce sale acteur qui profitait de ses pouvoirs ? Le chat cracha à terre, son sang bouant de colère, jouant de ses griffes comme pour les acérer dans le but d'attaquer cet insolent acteur.

« Qu'en sais-tu ? Que sais-tu de moi ?! Tu ne peux pas me comparer à un acteur à double-rôle, tu ne peux pas me comparer à un assassin qui s'amuse à tuer tout ce qui lui tombe sous la main pour peu que ça l'occupe, et tu peux encore moins me comparer à cet imbu de lui-même qui ose nous comparer à des OBJETS !! »

Il acheva sa phrase avec tant de rage que cette fois-ci, si l'un des sans-visages des alentours ne s'était pas retourné pour le regarder, toutes les attentions devaient être à présent tournées vers lui. Il soufflait fort, les mains tremblant, comme si elles appelaient à la vengeance. Ce ne serait pas la première fois que No Face se laisserait emporter par un sentiment si fort, surtout par la colère, elle était devenue pour lui une amie fidèle depuis son réveil et n'avait eu de cesse de tourner autour de lui comme un animal avide de sang, attendant que le chat s'abandonne à elle pour pouvoir tuer à nouveau. Mais No Face reprit peu à peu son souffle, une expression de froideur méprisante sur son visage blanc.


« Parle pas comme si tu connaissais le monde. Tu vois : finalement, même si vous êtes acteurs vous ne savez rien, et pour ne rien arranger vous nous asservissez. Mais sache que contrairement à vous nous n'avons aucun devoir. J'aurai préféré qu'il en soit autrement, mais je ne fuis pas un rôle comme ce misérable chevalier... Non, il ne fuit même pas un rôle, il court après deux rôles à la fois pour le "fun" et s'amuse à tuer. Peu importe, après tout nous pouvons être réparés, mais je ne comprend pas cette inégalité entre nous, pourquoi vous vous pouvez pleurer et apprécier le regard d'un autre et pas nous ? »







Dernière édition par No Face le Sam 28 Juil - 12:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]   Dim 18 Mar - 10:54

Misu se tue à la demande si virulente par ce petit sans visage qui ne manque pas de toupet de hurlait pour ce faire entendre. Il l'écouta silencieux toujours avec son regard inexpressif comment donner forme à un visage alors qu'il n'en avait pas envies. Le neko était trop intelligent pour que le mafieux puise l'embobiner dans ces belles paroles, cela n'allait pas le décourager pour autant de comprendre le point de vue de ce garçon qui avait l'air tourmenter par son savoir. Ecoutant avec attention tous les mots que mâchait l'enfant dans ses dents furieux de tout de tous tes paroles qui ne semblaient pas le satisfaire. Le silence qu'il avait gardé pour répondre enfin à ce pauvre gamin qui venait de plus en plus furieux contre le pauvre valet qui lui n'avait rien à faire d'être un acteur ou un sans visage tant qu'il vivait cela lui allait très bien.


« Parle pas comme si tu connaissais le monde. Tu vois : finalement, même si vous êtes acteurs vous ne savez rien, et pour ne rien arranger vous nous asservissez. Mais sache que contrairement à vous nous n'avons aucun devoir. J'aurai préféré qu'il en soit autrement, mais je ne fuis pas un rôle comme ce misérable chevalier... Non, il ne fuit même pas un rôle, il court après deux rôles à la fois pour le "fun" et s'amuse à tuer. Peu importe, après tout nous pouvons être réparés, mais je ne comprend pas cette inégalité entre nous, pourquoi vous vous pouvez pleurer et apprécier le regard d'un autre et pas nous ? »

- Ne me demande pas pourquoi ! Je n’en sais rien ! Je n’ai pas créé le jeu, l’inégalité fait aussi partie du jeu »


Que faire dans ce genre de situation, il n'en savait rien. Misu avait pris Ace parque c'était certainement le seul acteur qui voulait redevenir un sans visage, mais au lieu de calmer la colère du chat, il n'avait que rajouter de l'huile sur le feu. Encore heureux il aimait sa sinon il aurait déjà déchanté depuis longtemps. Mais pour aller où, les jours où il décidait de ne pas de battre était rare et vraiment étrange vus qu'il ne pouvait pas se rappeler contre les autres, c'était comme devenir un agneau dans une bergerie. Sans défenses au signe des autres, mais il le fallait pour que quelques fois il ce mette au niveau des autres qui n'avaient pas eu la chance d'être comme lui un grand tireur.

Le truc qui commençait à t'énerver n'était non pas les pauvres paroles méchante et froide que prononcer le jeune chat. Mais plutôt les battements de sa coeur qu'il lui donnait envies de vomir à force de bouger comme des bateaux en pleine mer. La mer, de l'eau, rien que d'y penser, il le pauvre valet de pique devait blanchir pour devenir encore plus blanc qui ne l'était déjà. La poupée de porcelaine qui devait encore plus blanche, perdant ces couleurs pour devenir un simple poupon maladif. C'était bien le mot vue qu'il ne supporter l'eau comment on pourrait détester l'alcool ou les femmes. Ce dernier de rendis triste rien que d'imaginer que des hommes ne pourrait pas supporter la présence d'une belle femme à leur coter.

Le grand soleil devenait un petit crépuscule pour le grand bonheur de la reine de coeur rouge. Le tiens aussi vus que la nuit allait peut-être la suivre et qui dit nuit, dit plaisir et tout ce qui s'accompagnait avec signifier pour lui, la liberté de pouvoir enfin bouger, respiré et vivre comme il en avait envies. Mais ce n'était pas le moment de rêve à ce moment paradisiaque pour l'instant, Misu était en compagnie du petit chat et même s'il commençait à s'imaginer tous les bêtises que ce garnement allait pouvoir faire pour passer une bonne nuit, il ne devait pas oublier qu'il était en pleine discutions avec ce sans visage anti-acteur.

« Je suis désolé »

Il lui fait un petit sourit gêne avec de légères rougeurs sur les joues. Comme quoi il avait pu former un semblant de sentiment sur son visage de marbre pendant cette discussion. Serrant doucement son libre essayant de le mètre dans sa poche en baissant le regard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
C'est poussinant <3


Messages : 85
Date d'inscription : 13/02/2012
Age : 21
Localisation : Essaie de m'arrêter~

MessageSujet: Re: L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]   Dim 25 Mar - 17:11

« Ne me demande pas pourquoi ! Je n’en sais rien ! Je n’ai pas créé le jeu, l’inégalité fait aussi partie du jeu... »


No Face renifla d'un air méprisant en se redressant, sa queue continuant de battre rageusement l'air mais semblant tout de même un peu plus calme quant à sa situation précédente. Il se gratta le nez en fixant l'acteur qui semblait avoir totalement perdu son sang-froid, de même que sa maîtrise de la situation. Il fallait être stupide pour parler de Ace à No Face à la fois quand on le connaissait, mais l'inconnu était pardonné du fait qu'il ne connaissait pas encore vraiment le neko. Ce qui d'ailleurs sembla piquer la curiosité de No Face. Le chat s'accroupit à nouveau, la queue en point d'interrogation, fixant l'acteur avec toujours plus d'attention et d'intérêt qu'il avait de plus en plus de mal à réprimer. que voulez-vous, No Face était naturellement trop curieux.

« Je suis désolé... »


Le chat redressa une oreille d'un air perplexe. Au loin, le soleil petit à petit glissait à l'horizon ; le ciel déjà semblait parsemé de particules flamboyantes alors que du bleu turquoise petit à petit il glissait vers un orange ambré, profond et fruité. Les nuages qui s'étaient petit à petit réunis prenaient l'apparence de montons, douceurs qui dépareillaient avec la violence du monde de Wonderland. No Face remarqua, alors que le soir approchait, des rougeurs petit à petit cachées par l'ambiance chaleureuse du crépuscule. Des rougeurs qui pointaient légèrement sur les jours de l'acteur. Le visage de No Face se tendit peu à peu en une expression indéchiffrable alors que l'acteur tentait de ranger son livre, baissant les yeux. Le chat soupira en se redressant, l'air méprisant.

« Désolé de quoi ? Si tu t'sens pas concerné j'veux pas de tes excuses inutiles, après tout "t'as pas créé le jeu" ! ... Mais tu y as contribué. »


No se releva aussitôt sans laisser le temps à l'acteur de lui répondre, reprenant la parole tout en se retournant et faisant quelques pas pour s'éloigner, les épaules haussées et un long soupir s'insinuant dans sa voix alors qu'il parlait sur un ton presque trop innocent pour ce grand gamin :

« Tu auras beau dire, à mes yeux t'es un acteur comme les autres, ces idiots qui ont même oublié qu'un jour ils étaient sans-visages ! Vous oubliez ça, vous oubliez les rôles que nous on peut remplir, vous oubliez qu'on est pareils... et vous nous tuez, cause-conséquence purement logique pour Wonderland, nyah ? »


Il se retourna, adressant un sourire narquois à l'acteur. Ses moustaches remuèrent nerveusement : il ne connaissait pas l'histoire de cet acteur et s'en fichait. Il ne connaissait pas non plus son rôle, après tout il venait de renaître quelques jours, tout au plus quelques semaines plus tôt. Mais si cet acteur provenait réellement de la Mafia... alors il était son ennemi, non ? No le détailla d'un air plus sombre mais resta silencieux. Il n'y avait pas de raisons de s'énerver sur un gamin stupide... quand bien même que l'on soit soi-même un gamin stupide. Le chat soupira alors ébouriffant ses cheveux de jais.

« Tu trouves ça normal de tuer, je trouve ça normal aussi. Tu trouves normal qu'il y ait une hiérarchie, je le pense aussi quand je vois ces stupides rebelles. Mais... »


Il lui adressa un air mauvais, jouant nerveusement avec ses griffes :

« Je trouve anormal que les plus incompétents puissent devenir acteurs quand les plus compétents sont mis de côté. Imagine si c'était un rebelle à ta place, ne serais-tu pas révolté ? Je déteste cette idée, et je déteste encore plus l'idée d'être mis de côté... T'appelles ça de l'égoïosme, de la stupidité, c'que tu veux, mais si les autres veulent vivre leur petite vie ou se battre inutilement j'y peux rien, je cherche juste un moyen pour les plus méritants de devenir des acteurs, quand bien même que pour cela je doive ériger un royaume. »






Dernière édition par No Face le Sam 28 Juil - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]   Mar 8 Mai - 12:35

Le chat n'avait pas tort, les excuses ne servait vraiment à rien, de plus son comportement semblait un peu plus puéril qu'il n'y paraissait. Il n'avait certainement pas tort, les acteurs ne sont choisies qu'au hasard alors s'ils sont compétant tant mieux, ils ne le sont pas ses tempis mais, le jeu ne s'arrêtera pas pour autant, ne changent rien à la première des situations. Il y avait de quoi rendre fou n'importe qui, remettre en question la création du jeu était plutôt comme cherché pourquoi l'air s'appelle l'air. C'était vraiment trop difficile de faire comprendre à quelqu'un qui était déjà allé trop loin dans cette voie, même si lui, il savait ce qu'il voulait faire.

- C'est la loi de Wonderland... elle est mal faite certes ... mais même si tu montes un royaume contre les autres, n'aurais-tu pas peur que toi-même soit aspiré par le pouvoir ? Tu dis cela parque tu dis que les sans visage sont la fourmi sous une bote que forme les acteurs, mais ce qui différence les acteurs des sans visage est leurs pouvoirs et l'enivrante qu'il apporte ! Même s'ils sont plus qualifiés personnes ne sait encore rebeller...

Misu se demandait pourquoi cette discutions commençait à l'intéresser, lui qui habituellement était si pacifique, rien au monde ne pouvait trouver un gout auprès de cette acteur. Sa beauté était telle une rose, mais qui refusait d'ouvrir ses pétales pour les autres bien renfermer sur lui-même. Il refusait de prendre part dans chaque petit confies qui avait dans la mafia ou bien même en dehors, ce pays, ce jeu était en lui-même programmer pour s'autodétruire avec ses propres pion. Un jeu d'échec où les rois effaçaient par leur propre orgueil refusait d'abandonner et sacrifier leur pion au lieu de se replier. Alors, pourquoi ce petit être sans aucunes expressions voulait-il changer ça.

Est-ce pour son propre égoïsme de ne pas avoir été choisie ou simplement par qu'il n'arrivait pas à être satisfait des règles, plus de questions que de réponse. Un visage impassible qui dessinait un regard étrangement satisfait, doux comme un caramel qui se ferait enrober par un amer regret, le chocolat. Sa simulation de sentiment ne servait à rien, cela ne semblait pas atteindre le sang visage, alors à quoi bon, Misu n'allait pas se forcer pour quelqu'un qui ne l'appréciait pas. Son livre entra enfin dans sa poche, après quelques minutes de bataille. Les contes comme ça ne resterait jamais que de pauvre tâche d'encre sur une feuille de papier qui reste dans les têtes des lecteurs incrédules.

- Jusqu'à preuve du contraire, je n'ai jamais dit que j'avais oublié que j'étais un sans visage comme vous. Même si je n'avais pas de visage je ferai quand même ce que je voudrais faire, ce n'est pas parque j'ai un visage maintenant que avant je ne tuait pas de sans visage. Un sans visage peut tuer un autre sans visage pour sa propre survie inutile.

Il soupira intérieurement, que ce souvenait-il d'être un sans visage, pratiquement tout malheureusement, pourquoi n'avait-il pas pu oublier cette mort affreuse, ses parents, ses soeurs, ses frères sa famille simplement. Le fait, qu'il avait pu être sauvé alors, que tant d'autre sont morts, de telles sentiments ne devraient pas exister vu qu'ils ne servaient à rien à part à creuse de plus en plus la culpabilité. Cela ne servait à rien, les sentiments étaient pour les gens faibles, Misu n'en avait pas besoin ça ne servait à rien à part le faire souffrir un peu plus, à trop se donnait et donné, on finissait toujours par se bruler ses ailles et à ce moment-là personne ne venait vous aider malgré le fait que vous en avait était tellement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
C'est poussinant <3


Messages : 85
Date d'inscription : 13/02/2012
Age : 21
Localisation : Essaie de m'arrêter~

MessageSujet: Re: L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]   Sam 28 Juil - 12:28

No Face pencha la tête sur le côté, accroupis devant l'autre, semblant un instant intéressé... jusqu'à-ce que, vers le milieu de la dernière phrase de l'acteur, il se mette à bâiller à s'en décrocher la mâchoire, un bruyant bâillement d'ennui suite auquel il se mit à se gratter l'oreille à la manière d'un vrai chat, de la pointe du pieds. Il se redressa avec un rire narquois, les bras croisés derrière la tête ; son expression ressemblait à celle d'un gamin qui n'avait rien compris. Ou plutôt, qui n'avait rien voulu comprendre.

« Laisse-moi deviner, fit-il avec un rire moqueur, toi t'es jamais mort hein ? »


Il se retourna en haussant les épaules avec un sourire jaune, soupirant longuement de désespoir.

« T'avais l'air bien innocent... naïf ? Non, carrément stupide pour un acteur, c'est dire ! En fait t'y connais rien à Wonderland, nyah ? »


Il retourna la tête vers lui, ses lèvres étirées en un sourire presque compatissant - en réalité, il se moquait purement de la naïveté du "jeune" acteur - et moqueur alors qu'il posait une main sur la hanche en signe désinvolte d'assurance inébranlable, la queue remuant d'un mouvement moqueur sous le nez du mafieux.

« Tu penses que tu peux considérer que tu t'y connais dans Wonderland juste parce que t'es acteur neh ? Après tout, Blood est dans la même situation que toi, il est pas mort une fois non plus, nyah... »


Il se retourna soudain vers lui, resserrant ses doigts sur le col de la chemise du "bambin", son visage cette-fois-ci s'étirant en une expression blasée et pleine d'évidence, comportement qui se répercutait sur sa voix alors monotone et grave :


« T'y crois pas trop, minus ! T'es peut-être un acteur mais t'y connais rien à la guerre, t'y connais rien non plus en ce qui concerne les raisons de la guerre ! »


Sur cette phrase, il s'éloigna de quelques pas, se retournant rapidement pour lui faire un signe de la main, comme si du bout des doigts il lui tirait dessus.

« Ta logique est celle d'un étranger, comme tu dis les règles de Wonderland sont injustes : assez pour vous permettre à vous le droit de nous tuer pour vous amusez, capiche ? C'est ça la raison de mon combat, et des gens comme vous n'y changeront rien. Bye bébé-acteur ! »


Il se détourna à nouveau, lui faisant cette fois-ci un signe d'adieux en allant, clopin-clopant d'un pas dansant, pour traverser la clairière en prenant garde à ne pas déranger ses camarades en plein pic-nique ; les insouciants.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'acteur et le sans visage ... Happy End [Pv :: No Face]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre sans visage
» Ision Lorindiar, l'homme sans visage [Terminé]
» Les trois soeurs sans visage ...
» 5. Sans-visages et esprits ambulants
» Michiyo Lino

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart no Kuni no Alice :: Archive RP-
Sauter vers: