AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ouh les crados... oups ! [Grand Nezu et P'tit Mymy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
C'est poussinant <3


Messages : 85
Date d'inscription : 13/02/2012
Age : 21
Localisation : Essaie de m'arrêter~

MessageSujet: Ouh les crados... oups ! [Grand Nezu et P'tit Mymy]   Mer 29 Aoû - 21:43

Ordre de postage : No Face, Nezumi, Éméric (ben ouais pour changer)

Franchement ce bébé-acteur était tellement agaçant ! No Face grimpa sur un arbre à nouveau, mais cette fois-ci pas pour se reposer : pour observer les alentours depuis les plus hautes branches. Il avait déjà visité une partie du royaume de coeur, mais il voulait encore aller au parc d'attraction et au cirque, en espérant ne pas tomber sur le Joker ou Wonderland. Il avait néanmoins de grosses réticences à aller au marché noir ou au manoir, mais il trouverai le moyen de demander à quelqu'un d'autre d'y aller ! Après tout, s'il réussi à rallier à sa cause au moins un sans-visage par clan, il est assuré que son groupe grandira plus vite que prévu. Il trouverai de nouvelles aides moins stupides et faibles que ces idiots de rebelles, et alors ils pourraient commencer à mettre son plan à exécution. Mais avant ça, autant aller chercher dans la facilité : qui peut être plus facile à faire rejoindre sa cause que des sans-visages qui n'ont pas encore de racines dans le moindre clan si ce n'est celles d'un souvenir flou ? Le chat sourit à pleines dents en voyant la tour se dessiner au loin : il avait commencé ici, il reviendra là-bas également pour pouvoir poursuivre sa quête et peut-être parvenir à ses fins. Merci croque-mort pour ta bienveillante naïveté~

Descendant d'un bond de son perchoir, No Face arrangea très brièvement sa chemise noir sous son col de fourrure, cachant bien sa rose dans un pli du col-écharpe. Il allait avoir un bout de chemin à faire, mais aucune inquiétude il avait tout son temps ! Profitant que le jour passait plus lentement que d'autres fois, No Face s'en alla, clopin-clopant le long du sentier en fredonnant un petit air connu, ronronnant entre deux paroles des gloussements amusés en pensant à ce qu'il pourrait faire. Il pourrait profiter de ses visites au parc d'attraction et au cirque pour s'amuser ! Après tout, tant qu'il ne faisait rien de mal, on ne l'attaquerait pas. Il n'était qu'un petit chat neutre et innocent sans le moindre plan tordu en tête, nyaah~♥ ! Enfin, jusqu'à-ce qu'on le démasque, alors autant en profiter tant qu'il le pouvait encore. Il ne tarda pas, perdu dans ses pensées complètement loufoques qui généralement l'occupaient pendant des heures, à atteindre le but de son petit voyage. Le temps avait réussi à passer un peu plus vite que prévu et la soirée approchait. En haut de la tour, une lumière à une fenêtre rassura No Face : l'horloger travaillait encore. Sacré bosseur quand même, on se demande comment il fait pour tenir la cadence...


« Il pourrait faire une pause... »


Évidemment, No Face ne se rendait pas compte de ce qu'il disait. Et même s'il s'en rendait compte, il le dirait encore plus : après tout si Julius ne travaillait pas, il n'y aurait bientôt plus d'acteur, vrai ? ... Et accessoirement plus de sans-visage, mais No Face ne poussa pas ses pensées jusque là, se disant juste que l'horloger devait sérieusement s'emmerder seul en haut de sa tour. En plus il paraît qu'il a peur du parc et des attractions, hérétiiiique ! Le chat stoppa ses pensées en entendant des bruits de pas. Il faisait à présent quasiment nuit noir, mais il entendait des personnes descendre des escaliers. Une personne plutôt à l'aise dont le pas sûr et appliqué trahissait son assurance, alors que le second semblait trottiner dans les escaliers d'une démarche irrégulière et pressée. Il devait être bien plus petit, et à en entendre le bruit de ses pas sacrément maladroit, comment fait-il pour ne pas s'étaler tous les mètres ?

Le chat haussa les épaules avec un sourire en coin des lèvres, les humidifiant légèrement avec un très discret ricanement : voilà déjà deux victimes à son plan. Il s'approcha doucement de la tour, d'une démarche joyeuse et chaleureuse, prêt à les accueillir, mais s'arrêta quand cette fois-ci ce fut leur odeur qui lui parvint : des odeurs de l'air impur et sale, si étrange de "là-haut". Il remua les moustaches, la queue dressée en point d'interrogation et un sourire fébrile commençant à prendre d'un léger tremblement ses lèvres qu'il mordillait nerveusement : s'il ne se trompait pas cette odeur ne pouvait appartenir qu'à un type de personne, les étrangers. Mieux encore, il reconnaissait l'odeur chaleureuse mais étrange d'un certain étranger rencontré plus tôt : Lucyfer. Il afficha un grand sourire en voyant un visage arborant deux yeux saphir sortir de la tour, et s'illumina plus encore en reconnaissant une chevelure flamboyante derrière ce grand blond...


« Lucyfeeeeeeer !♥ »


No Face sauta sans prévenir au coup du jeune homme en riant comme un gamin bienheureux. Il savait très bien que Lucyfer détestait qu'on le colle, et encore plus quand c'était le chat qui le faisait, mais comment pouvait-on s'empêcher de sauter au cou d'un fou ronchon possédant une si belle gueule ? Tout le monde sans doutes mais certainement pas No Face qui se régalait de sentir les cheveux du rouquin chatouiller son nez. Tiens ?

« Tu as rétrécis Lucyfer ? »


Le chat se détacha un peu de Lucyfer, baissant la tête vers lui pour le regarder avec attention. Oh... Ah ben zut alors, c'était la même odeur, les mêmes cheveux, les mêmes vêtements mais pas le même bonhomme. Il semblait d'ailleurs regarder le chat avec terreur... Raté~ No se détacha du jeune homme avec un rire nerveux avant de se rappeler de ce qu'avait dit Lucyfer. Mais oui, un gamin qui lui ressemble mais en pleurnichard et froussard ! No Face frappa du poing dans sa paume de main, s'exclamant :


« Ah mais bien sûr, Éméric c'est ça ?! »


Le chat éclata d'un rire bruyant en ébouriffant les cheveux du jeune homme d'une main, se grattant la nuque de l'autre.

« Chuis bête, j'aurai dû m'en douter, nyahaha !♥ »


Il lui sourit simplement, pas plus surpris que ça que le jeune homme fixe son visage sans yeux, avant de tourner la tête vers l'accompagnateur du petit rouquin : un grand gars blond avec de profonds yeux bleus et une magnifique tenue blanche salie par les murs et le sol de la tour de l'horloge : la preuve que Julius devait engager des femmes de ménage ! D'ailleurs Éméric ne semblait pas en meilleur état, il était plein de poussières, de saletés et d'égratignures. Pauvre petit gars. No Face sourit au grand blond d'un air débile en tirant sur la manche d'Éméric pour attirer son attention :

« Dis, dis, p'tit Mymy, c'est ton petit copain ou c'est celui de Lulu ?♥ Beau garçon en tous cas, nyahah !! »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ouh les crados... oups ! [Grand Nezu et P'tit Mymy]   Dim 30 Sep - 11:23

Tu descendais les marches aussi lentement que tu le pouvais, les mains biens enfonçaient dans tes poches, marmonnant comme un grand personnage dans la force de l’âge, t’arrêtant un moment pour voire la petite chauve sourit passer et s’en fuir comme une voleuse dans les branches des arbres, La forêt ne semblait pas l’effrayer plus que ça, rien que là on savait qu’elle était certainement plus courageuse que son propre maitre. Tu effaças ton sourire quand elle disparut et tu te remis à descendre les marches jusqu’à toucher le sol et te retournée pour regarder le petit rouquin qui t’accompagniez, il semblait légèrement épuiser, tu avais marché trop vite, tu fis une mine désolé sans t’en rendre compte certainement. La nuit était tombé, comme un drap sur un lit, anormalement vite tu trouvais mais ce n’était pas cela qui te déranger le plus. C’était l’impression de ne pas être seuls…

« Lucyfeeeeeeer !♥ »

Ton visage ce ferma dans une expression grave quand tu vis apparaitre sous tes yeux un étrange garçon au grand sourire béat qui semblait rire du fait qu’il câliné le petit Emeric comme s’il s’agissait de ca peluche préféré, ta respiration s’arrêta un instant, coupé par le souvenir qui revenait te hanté. Ton regard se fixa sur les oreilles qui surplomber la chevelure du mystérieux personnage, elle était fixé et ne semblait faire partie de aucun accessoire que certaine personne du peuple porté pour ce faire remarquer. Malheureusement, tu en étais sûr, c’était bien un demi humain, c’était un demi chat plus exactement vus comme sa queue et ses oreille bougé et ondulé comme s’il s’agissait d’un vrai félin. L’image d’impuissance te sauté aux yeux comme le sang qui avait giclé au paravent. Tu regardais le chaton d’un air méfiant, voir inquiet sachant que tu ne serais pas tranquille jusqu’à qu’il ne lâche le petit homme, ce qu’il fessait.

« Ah mais bien sûr, Éméric c'est ça ?! »

Tu ne comprenais rien à ce qu’il disait mais, le chat riait comme s’il connait tout sur tout et que la situation l’amuser comme s’il avait une pâlotte de laine dans les pattes. Tu tiras le garçonnet près te toi, laissant le chat à quelques mètres d’eux. Ton visage ce posa celui du chat qui daigner enfin de regarder enfin si on pouvait appeler ça un visage, un espace vide avec des grandes lèvres qui souriait laissant la voix qui se cacher a l’intérieure sortir et remplir les lieux silencieux de la forêt. Ça t’étonna sur le moment, mais tu t’en moquer légèrement, c’était une des choses étrange qui se produisait dans ce monde, ce n’était pas la première chose surnaturel qui arrivait et ce n’était certainement pas la dernière. C’étonner pour un rien à chaque fois que quelques choses ce produit allait t’énerver, mieux valait ignorer et t’y faire bien gentiment comme tu avais l’habitude de le faire. C’était le seule bon point que ta vie t’avais apporté jusqu’à là.

Tu ne comprenais rien à tout ce que disait entre eux, tu étais comme un mur, tu entendais tout mais rien ne te permettais de pouvoir toi aussi d’exprimer et coupé la conversation. C’était comme dans ses soirée mondaine, on parler mais on ne disait rien de ce qu’on avait réellement envies de dire, même si c’était une personne qu’on déteste, on était obligé d’être aimable et de jouer les dessous de table au lieu de faire franc jeu. L’image de marque devait rester en premier, les vrais pensés devaient rester cacher par l’orgueil et la fierté. Ton regard se posa sur Emeric puis sur le chaton qui semblait tout aussi jovial et enjouer de la situation pour revenir encore sur le jeune enfant qui avait son air apeuré si touchante. Tu l’écouté encore et malgré le fait que c’était indiscret, tu ne pus retenir la question qui te bruler les lèvres à la fin de la phrase de l’étrange personnage :

- C’est qui Lucyfer ?

Revenir en haut Aller en bas
~Cible d'un pantin déréglé~


Messages : 10
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 21
Localisation : Dans mes vêtements aux dernières nouvelles... Enfin je crois. O_o

MessageSujet: Re: Ouh les crados... oups ! [Grand Nezu et P'tit Mymy]   Dim 24 Mar - 1:26

C'était bien beau de dire que le temps était à l'aventure. L'aventure, oui, mais Eméric avait de petites jambes frêles alors que le prince des anges - Nezumi - se montrait d'une très bonne santé et affublé de longues jambes. Évidemment, le rouquin manqua plus d'une fois de dévaler les escaliers la tête la première, mais finalement il vit la fin de la tour avant d'avoir encourut le risque de trop. Enfin ils se trouvaient au dehors, dans une nuit des plus totales. Seule la pâle lueur de la lune déjà bien haute dans le ciel leur éclaira la clairière de la tour, clairière dans laquelle se trouvait une silhouette noire. Grand et fin, l'inconnu semblait porter d'étranges vêtements, ainsi que des attributs... félins. Éméric n'eut ni le temps de pousser le premier cri ou d'engager le premier pas pour fuir sans même penser à Nezumi que le chat lui bondit dessus. Non ! Il allait l'étrangler, lui trouer la peau, le...

- Lucyfeeeeeeer !♥

Quoi ? Eméric ouvrit des yeux grands comme des soucoupes, se sentant soudain vidé de tout. Le chat s'était accroché à son cou et frottait son nez dans ses cheveux roux. Il n'avait pas mal entendu, il avait bien prononcé ce nom maudit, ce terrible mot...

- Tu as rétrécis Lucyfer ?

- ...


Le chat se détacha alors d'Éméric. Celui-ci lui adressa d'abord un maladroit regard plein de haine, mais quand son regard croisa celui de l'homme... Non, quand ses yeux se posèrent sur les espaces vides qui composaient le "visage" de la créature féline, il ne pu réprimer une expression de terreur. Le chat n'avait pas d'yeux, juste un emplacement recouvert de peau au dessus de ses deux joues rosées et de son sourire idiot. Le félin sembla réagir en voyant le visage du rouquin, car il frappa du poing dans la paume de main d'un air de comprendre :

- Ah mais bien sûr, Éméric c'est ça ?!


Cela semblait évident pour le chat, mais le rouquin ne le connaissait pas le moins du monde. Cependant, son expression se renferma quand il repensa au terrible nom que le chat avait prononcé plus tôt : le félin semblait moins dangereux à côté de cet horrible nom qui avait détruit la vie d'Éméric. Le rouquin se sentit tiré entre Nezumi et le chat, le premier voulant l'écarter du second qui le retenait par la manche tout en lui posant des questions inutiles, mais déjà le rouquin n'écoutait plus, fixant le sol de son regard haineux. Taisez-vous... Taisez-vous !

- C’est qui Lucyfer ?

Voici la question fatidique qui ressort. Éméric ramena ses mains sur son crâne, tentant de supprimer ce nom de son esprit, mais déjà il raisonnait dans sa tête. Le rire du terrible concerné retentit à ses oreilles alors qu'il finissait par craquer :

- Ce n'est personne ! Personne !

Il ramena ses mains à son visage. Pourquoi chaque fois qu'il pensait être sorti d'affaire le nom de Lucyfer revenait-il ? Personne ne devait savoir, surtout pas quelqu'un comme Nezumi. Pourquoi ce stupide chat savait, pourquoi ?! Le roux sentit les larmes lui monter aux yeux. Pourquoi était-il ici, pourquoi Lucyfer l'avait-il abandonné dans un lieu aussi irréel, et surtout pourquoi avait-il été séparé de sa famille ?

- Mon oncle...

Mais appeler à l'aide d'où il était était bien inutile. Il se redressa soudain, les larmes remplissant ses yeux et humidifiant ses joues, mais son regard ayant repris cette lueur de détermination, un peu, mais surtout de Haine. Il tira violemment sur le bras que le chat lui tenait pour le faire lâcher, puis poussa Nezumi pour que celui-ci le laisse tranquille.

- Laissez-moi !

Un sanglot le prit à la gorge, mais il se retourna juste à temps, commençant à précipiter le pas tant et tellement qu'il couru s'enfoncer dans la forêt. Il ne savait pas où il allait, mais il savait qu'il devait s'éloigner le plus possible de cet endroit. De ce chat, de Nezumi... et de Lucyfer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skysadventures.yolasite.com/
C'est poussinant <3


Messages : 85
Date d'inscription : 13/02/2012
Age : 21
Localisation : Essaie de m'arrêter~

MessageSujet: Re: Ouh les crados... oups ! [Grand Nezu et P'tit Mymy]   Dim 24 Mar - 2:06

(Couuurt ><)

La voix du blondinet retentit enfin tandis qu'il tentait de tirer Éméric derrière lui :

« C'est qui Lucyfer ? »


No Face porta alors toute son attention sur lui. Charmant, plutôt grand mais pas autant que le neko, avec une tenue très riche à première vue mais surtout deux magnifiques yeux d'un bleu étincelant rappelant le lapis-lazuli. Tout à fait, cela aurait été un bel homme, si cela avait été un homme seulement... Car ce n'était qu'un gosse pour No Face : sa voix était fébrile, juvénile, et son regard pétillait de la plus candide jeunesse malgré toute la triste expérience qu'il voulait montrer avoir vécu d'après ses expressions sombres et dures. Pauvre chou.♥

« Mmh, tu aimerais savoir, neh ?♥
- Ce n'est personne ! Personne ! »

No Face ramena aussitôt son attention sur le rouquin. Il semblait paniqué, pris de rage et d'horreur à la fois, se tenant le crâne comme souffrant d'entendre le nom de Lucyfer. Qu'avait-il contre Lulu ? Il était pourtant plutôt sympa, un peu chiant et menaçant mais sympa. Mais Le pauvre Éméric ramena ses mains sur son visage pour se plaindre presque en silence, couinant quelques mots quasiment inaudibles, une plainte douloureuse et déchirante. No Face tourna brièvement son attention vers le jeune homme blond, haussant les épaules d'un air se voulant interrogatif : savait-il pourquoi le rouquin réagissait comme ça ? Mais avant qu'il n'ait pu poser la moindre question Émy les repoussa, se libérant de leur emprise en leur lançant un regard haineux au travers des larmes :

« Laissez-moi !
- Bah, Mymy... »

Mais ni No Face ni l'ami n'eurent le temps de le retenir que le rouquin s'enfuit en direction de la forêt. No resta un moment silencieux... avant qu'un sourire s'étire au coin de ses lèvres, un rire narquois s'échappant de sa gorge.

« Lucyfer m'avait bien dit que c'était un froussard encore plus exécrable que nous pouvions l'être... »


No Face tourna son "visage" moqueur vers le blond, lui faisant un signe de tête en direction d'où était parti Éméric.

« Tu veux rattraper ton petit protégé ou tu préfères en savoir plus sur où tu es, beau gosse ? »

De toute évidence, si l'étranger blond voulait rejoindre Éméric, il était bien trop tard. Grandes jambes ou pas, la forêt n'était pas un endroit pour quelqu'un qui ne connaissait pas la contrée de cœur, et qui sait, l'étranger n'avait peut-être pas le sens de l'orientation. Pour certains de ce monde, passe encore de se perdre puisque tous étaient armés. Mais pour un faible jeune homme sans la moindre arme sur lui ni même le moindre atout physique - à première vue seulement - il serait impossible de survivre plus de quelques minutes. Encore moins en pleine nuit... No Face ne s'inquiétait pas pour Éméric en l'instant. Ou plutôt, disons qu'il avait son idée en tête...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ouh les crados... oups ! [Grand Nezu et P'tit Mymy]   Ven 29 Mar - 19:07

Bien trop de chose se passer, bien trop vite pour pouvoir en mesurais les conséquences. Le chat ne semblait pas porter la moindre menace envers le petit rouquin ou ta propre personne malgré ça, se n'était pas une raison pour baisser sa garde. Chaque paroles venant des deux autres interlocuteurs te fessais ni chaud ni froid au contraire d'une autre personne et ta curiosité finissait par s’enfuir en courant. Émeric ne semblait pas apprécier ta question, ses jambes finie courrait à travers tout se feuillages et ses branches avec une légère vitesse qui fit que rapidement sa silhouette disparaissait dans la nuit noir. Car la nuit était tomber comme le brouillard sur les-landes, une épaisse purée de poix fessait que seuls les étoiles et la lune pouvait resplendir sur ce royaume inconnus. Ton visage impassible fixa longuement cette présence qui n'était plus, l'impression d'être seul, t'être réellement perdu. Retrouvant un peu brutalement ta solitude, le fait de l'avoir vus, la voix à demi étrangler en te poussant, la culpabilité était de mise, c'était tout se que tu pouvais ressentir, jamais tu n'aurais du ouvrir la bouche quand tu l'avais remarquer en haut de cette tours, faire comme s'il n'était qu'un fantômes halluciner comme ta chute de plume.

« Tu veux rattraper ton petit protégé ou tu préfères en savoir plus sur où tu es, beau gosse ? »

Un moment, tu regardais ce chat sans yeux avec le grand sourire aux lèvres et ses joues roser. Il finissait toujours ses phrase étrangement, parlant comme s'il savait tout sur eux du moins sur l'enfant disparus. Un soupir ce fessait entendre, fermant les yeux en longent le sol avec tes yeux. Les remontants qu'au dernier moments, tes pensés terminer. Il n'y avait plus qui te donner envie de parler, tout semblait trop facile d'un seul coups, demander et avoir une réponse aussi facilement te donner l'impression d'être dans un mauvais jeu de société. Serrant les dents, cela d’agacer d'avoir à chercher des choses aussi simple, tout ne l'était plus même ta raison semblait saturé. Ce pays, même le temps semblait fou et … ce chat …, les questions fusait dans ton esprit sans vouloir s'arrêter. Tu allais bientôt perdre la tête et la queue de ton raisonnement si jamais, tu n'arrivais pas à t'isoler ou à retrouver un sens. Finalement, tu avais eu une séquelle lors de ta chute, ton cerveau avait céder. Ce fut en hochant les épaules que les paroles te purent claire, elle te monté a la gorge dans une impression de chevalier servant sa princesse, une image qui aurait pu donner envie de vomir à n'importe qui surtout à toi qui en était un, ça n'aurais jamais était plus vrai heureusement les princesse ne courrait pas les rues et tu n'aimer pas ce genre de scène à l'eau de rose.

C'est renseignement serait plus utile à lui qu'à moi !

En prononcent cette phrase, tu n'avais aucune idée de ce que tu allais le faire, suivre une piste qui était déjà bien tracer ou partie dans la direction opposer, tout comme tu n'avais pas compris l'idée de ne pas accepter l'aide qu'on te proposer. Tout ce que tu avais, c'était le fait d'avoir déjà un physique avantageux, le monde dans lequel était tomber, tu t'en ferrais une idée tout seul comme un grand. L'échec de ta premier socialisation avec autrui sans le beau monde de la société avait été un échec total, autant ne pas continuer sur cette lancer, tu saluais le chat d'une manière certainement trop réglementer, les mauvais habitude avait la vie dur. Maintenant, il ne fallait plus que tu te concentre sur toi même pour pouvoir retourner le plus vite possible de là où tu venais. En profitant, tes mains défesait les vêtements trop serrait autours de ta gorge, ton visage fermer comme les portes du néant seul tes yeux pouvait décrit tes profonde réfléction qui venait de rependre, plus rien n'avait d'important même plus le chat à qui tu laissait tendu une oreille ayant peur de le vexer ou te rater une information important peu importe, tes pieds commençaient déjà sa s'éloigner, étrangement, dans la même direction que le rouquin. Ce fut un pas lent qui guidée tes gestes, fessant signe de la mains en guise de dernière salutation.

- Au plaisir le chat !

Au fond, tu avais une idée en tête, elle était pourtant si folle et complètement différente de tes habitudes qu'elle ne te venait même pas au yeux, ce monde était un casse tête chinois comme ses habitants qui n'avait tentât plus de yeux soit un caractère fougueux comme les flammes ou le pire des océans ça dépendais si on aimé ou non le danger, au fond une seule question de trotté réellement dans la tête :

Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ouh les crados... oups ! [Grand Nezu et P'tit Mymy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ouh les crados... oups ! [Grand Nezu et P'tit Mymy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le grand splash made in Luiz.
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart no Kuni no Alice :: Archive RP-
Sauter vers: